Auteur : Pierre Gagnon

Pages : 96

ISBN : 2-89502-209-7

5-FU. Ce n’est pas le nom du dernier groupe grunge de Seattle, non, c’est l’identification d’une chimiothérapie pour combattre le cancer. Six mois, c’est le temps qu’a duré mon traitement, et c’est également celui que j’ai mis à écrire ce livre.

Note

Écrit sous forme de récit-journal, 5-FU regroupe les petites pensées d’un homme qui apprend qu’il a un cancer. Nous le suivons dans son combat contre la maladie, durant les six mois qu’a duré les traitements… non pas de façon nécessairement chronologique puisqu’il n’y a aucune date dans ce livre, mais nous le suivons tout de même dans l’avancement du processus qui précède la rémission.

Ce petit livre m’a grandement touché. Il m’est allé droit au cœur… et m’a fait revivre des émotions, des tonnes d’émotions. Mon fils ayant été diagnostiqué de la leucémie en octobre 2011, j’ai compris bien des subtilités dans les propos de l’auteur qui pourraient échapper à d’autres lecteurs. C’est touchant par moment, c’est triste à d’autres, mais les phrases transmettent terriblement bien la réalité des personnes atteintes et de leur proches…

Le cancer n’est pas un sujet très joyeux. C’est un sujet qui pèse lourd sur les épaules de bien du monde et c’est un sujet qui reste relativement tabou. Néanmoins, je persiste à croire que c’est un sujet qui est important de développer, de partager, ne serait-ce que pour faire comprendre à la majorité que ce n’est pas une maladie qu’il faut oublier. Et ce petit livre démontre bien, en quelques phrases clés, tout le côté émotionnel que peut vivre une personne atteinte de cette maladie. Et croyez-moi si je vous dis que les émotions s’amusent à faire les montagnes-russes tout au long de ces interminables mois de traitements.

Ce n’est pas un grand livre, ce n’est pas de la grande littérature, ce n’est pas un sujet surexploité… Mais ce livre reste une petite perle pour toute personne ayant passé par là ou connaissant quelqu’un qui connait quelqu’un qui… et bla bla bla. Vous voyez le genre ? Ça touche tout le monde un jour ou l’autre, de près ou de loin. C’est malheureux, mais c’est comme ça.

Et si vous désirez en parcourir les pages, surtout ne vous gênez pas. C’est un petit livre qui ne demande qu’une heure de lecture au maximum mais qui apporte tellement au lecteur ! C’est un petit livre dont je me rappellerai longtemps… et pour cause.

Merci Pierre Gagnon pour ce témoignage.

31/12/2013

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *