ABARAT
    .:: Clive Barker
Du même auteur
    .:: Livre de Sang
    .:: Hellraiser




Voilà des années que je rêvais d'inventer un monde aux horizons illimités. Abarat est l'incarnation de ce rêve...

- Clive Barker






472 pages

ISBN :
978-2-253-12422-1

Abarat

Candy Quackenbush s'ennuie à Chickentown, petite ville triste de l'Amérique profonde. Jusqu'au jour où elle pénètre par hasard dans le royaume magique d'Abarat, un archipel composé de vingt-cinq îles mystérieuses aux étranges habitants. Au fil de rencontres merveilleuses, émouvantes ou terribles, Candy va découvrir pourquoi cet univers lui semble curieusement familier et pourquoi elle se sent prête à y affronter tous les dangers...






Le lecteur ravi va de surprise en surprise. Clive Barker, en artiste complet, a illustré lui-même son roman, et ses illustrations sont magnifiques.

- Le Monde






573 pages

ISBN :
978-2-253-12423-8

Abarat : Jours de lumière, nuits de guerre

Candy Quackenbush a basculé dans un monde parallèle, l'archipel d'Abarat, composé d'îles correspondant chacune à une heure de la journée. Plus la jeune fille s'enfonce dans Abarat, plus elle risque sa vie, car Christopher Gangrène, le seigneur de Minuit, a lancé ses hommes à sa poursuite. Candy n'arrive pas à comprendre pourquoi ce tyran sanguinaire lui voue une haine si farouche. Le temps presse, pourtant: la jeune fille doit résoudre l'énigme de son passé avant que les forces de la Nuit lancent leur attaque et que le noir absolu de Minuit recouvre à jamais les îles d'Abarat...




Commentaire personnel :

Abarat, un monde merveilleux inventé par Clive Barker, est plus qu’extraordinaire ! Il nous offre un univers incroyable où pratiquement tout est rendu possible. Il s’agit réellement d’un monde sans limites qui aura tôt fait d’accrocher son lecteur avec une aisance surprenante. Charmant serait un bon qualificatif ici, puisque dès les premières pages le lecteur se sent charmé par cette histoire à priori loufoque, mais pourtant si intéressante, ce qui explique qu’on est instantanément emporté dans cet univers.

Qui plus est, beaucoup d’images – en couleur s.v.p. et ce même pour le format de poche – dessinées par l’auteur lui-même, offrent aux lecteurs une meilleure visualisation de l’environnement dans lequel le personnage principal est projeté. L’ambiance est donc très bien représenté, ce qui aide à l’immersion du lecteur.

Ce monde aux créatures uniques et étonnantes, que ce soit John Canaille avec ses huit têtes ou même Christopher Gangrène, le terrible Prince de Minuit et ses cauchemars monstrueux, mais aussi les mystérieuses îles qui représentent chacune une heure différente de la journée, rendent certainement le récit encore plus intriguant. La facilité avec laquelle le lecteur passe au travers les romans, jumelé à une histoire aussi intéressante, permet à cette série d’être encore plus saisissante.

Voici donc une histoire qui mérite une place de choix dans une bibliothèque de jeunes lecteurs, mais aussi dans celle des plus grands, puisque là où les enfants perçoivent un simple récit amusant aux images attrayantes, les adultes eux y verront plus une occasion d’oublier les problèmes de la vie juste le temps qu’il faut pour passer d’agréables moments d’évasions !

Attendons tout de même la suite avant de formuler de façon définitive cette critique.

18/02/2009

Partager


    Vos commentaires :