Auteur : Alain Chaperon
Pages : 315
ISBN : 978-2-89662-390-7

Ce que j’aime faire de mes journées : rien.
Je me définis comme un paresseux. Les DVD et les livres sont mes seuls amis, car ils n’existent aucune concession de ma part. Même travailler ne me viendrait pas à l’esprit. Voilà pourquoi je prête mon corps à la science. Je participe à des études cliniques en tant que cobaye. Pas de responsabilités, peu d’exigences. On me paie pour tester des produits. Point.
J’ai récemment trouvé une compagnie pharmaceutique qui me proposait un énorme montant d’argent pour me guérir de ma dépendance à la marijuana. J’aurais été fou de ne pas sauter sur l’occasion.
Depuis quelque temps, je me sens bien. J’ai l’impression de devenir quelqu’un.
Comme si je méritais enfin de prendre ma place parmi les meilleurs. Lisez mon blogue, vous allez comprendre.
Moi, Cédric Labonté, j’ai maintenant le monde à mes pieds !

Note

La série Cobayes, ce sont des romans écrits par sept auteurs différents sur le thème du suspense et de l’horreur. Des cobayes qui testent une injection qui aura tôt fait de les changer… et pas nécessairement pour le mieux ! Ce sont des romans à lire dans l’ordre… ou dans le désordre. Celui-ci est le troisième que je lis de cette série.

Ici, nous suivons un certain Cédric, jeune homme paresseux et plutôt timide qui n’a pas d’ambition dans la vie, outre le fait d’écouter des films ou lire quelques livres. Il tient aussi un blogue – Le blogue du Cobaye – dans lequel il donne son opinion bien tranché en tout anonymat. Pourquoi ce nom pour son blogue ? Parce que Cédric ne travail pas – il ne veut surtout pas travailler – et il réussit à vivre en testant des médicaments pour des compagnies pharmaceutiques. Et lorsqu’il découvre l’annonce d’AlphaLab qui promet une bien grosse somme d’argent pour quelques injections, Cédric y voit un signe du destin. Dans le but de lui enlever sa dépendance à la marijuana, il accepte les piqûres… et bien sûr, tout ne se passera pas comme prévu.

Cédric est un personnage intéressant. Son évolution est plutôt impressionnante dans cette histoire. Il prend de l’assurance, devient la prétention incarnée et se croit supérieur à tout le monde. C’est un personnage plutôt atypique qui est difficile de bien apprécier en début de roman. Mais force est de constater que plus l’histoire avance, plus nous nous attachons à lui. Il est très cultivé et il n’est pas fou…

Le texte est fluide et le style littéraire de l’auteur est fort appréciable. Alain Chaperon nous partage son récit en usant de petites phrases claires qui permet au roman de se lire rapidement. L’ajout de quelques extraits du blogue de Cédric nous permettent aussi de bien comprendre le personnage dans son ensemble, tout comme les notes du médecin traitant. Ça ajoute un plus et c’est intéressant.

Bien sûr, on ne parle pas de la série Cobayes sans parler de l’hémoglobine ! Parce qu’il y en a, évidemment ! Certains passages sont un peu plus crus et il faut avoir le coeur bien accroché. Parce que l’auteur ne se prive pas pour nous l’écorcher ! Les scènes de sexes aussi sont au rendez-vous à plusieurs reprises. L’horreur prend place tranquillement, souvent avec des crimes sauvages, parfois durant les scènes plus intimes. Bref, ce n’est pas un roman pour les néophytes !

Au final, c’est un bon roman d’horreur. Le suspense est intéressant et le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer durant la lecture de cette histoire. Un autre bon Cobayes qui s’ajoute à la liste !

12/11/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *