ALISS
    .:: Patrick Senécal
    .:: Site officiel
Du même auteur
    .:: 5150, rue des Ormes
    .:: Malphas
    .:: Contre Dieu
    .:: Oniria
    .:: L'autre reflet
    .:: Quinze minutes
    .:: Sur le seuil
    .:: Le Passager
    .:: Sept comme setteur
    .:: Les sept jours du talion
    .:: Hell.com
    .:: Faims
    .:: Le Vide






521 pages

ISBN :
9782922145441

Il était une fois...
... Alice, une jeune fille curieuse, délurée, fonceuse et intelligente de Brossard. À dix-huit ans, poussée par son besoin d'affirmation de soi, elle décide qu'il est temps de quitter le cégep et le cocon familial pour aller vivre sa vie là où tout est possible, c'est-à-dire dans la métropole.
À la suite d'une rencontre fortuite dans le métro, Alice aboutit dans un quartier dont elle n'a jamais entendu parler et où les gens sont extrêmement bizarres. Mais c'est normal, non ? Elle est à Montréal et dans toute grande ville qui se respecte, il y a plein d'excentriques, comme Charles ou Verrue, d'illuminés, comme Andromaque ou Chess, et d'êtres encore plus inquiétants, comme Bone et Chair...
Alice s'installe donc et mord à pleines dents dans la vie, prête à tout pour se tailler une place. Or, elle ne peut savoir que là où elle a élu domicile, l'expression être prêt à tout revêt un sens très particulier...



Commentaire personnel :

Mon premier Senécal. Et je dois dire que ça commence fort, très fort. Voici en quelque sorte une relecture originale du classique de Lewis Carroll Alice au pays des merveilles. Mais dans ce cas-ci, le titre idéal serait plutôt Aliss au pays de la débauche… Malgré tout, nous prenons plaisir à découvrir, tout au long de notre lecture, les similitudes entre ces deux histoires.

Avant tout, je peux vous confirmer qu’il s’agit d’une lecture difficile ; beaucoup de vulgarité, de scènes sanguinaires, beaucoup de drogue et de sexe dans l’histoire. Malgré tout, une fois la surprise des premières pages passée, je dois avouer que Patrick Senécal nous laisse entrer dans son univers avec une facilité déconcertante, une facilité qui est assez rare pour moi sur un tel sujet.

Dès les premiers chapitres, je me rends vite compte que ce n’est pas un livre comme les autres. Puis, plus j’avance dans ma lecture, plus je suis dégoûté et plus je me dis : « Oh mon Dieu! Je ne peux pas croire qu’une personne ait pensé écrire une histoire comme ça… » Mais je ne suis pas capable de m’arrêter de lire… à l’instar de la petite Aliss, je veux toujours savoir ce qui va se passer, je veux en savoir plus ! Toujours plus !

Ici, Patrick Senécal ne se démarque pas par des phrases longues et compliquées. Son écriture est très simple, mais va droit au but. Les descriptions sont très crus, et… je dois le dire, souvent très dégueulasses. Le talent de cet auteur est de réussir à bien installer ses décors, ce qui facilite grandement l’imagination des scènes dans notre tête. Scènes qui frisent souvent la folie, mais qui nous poussent tout de même à vouloir continuer notre lecture.

Voici donc une histoire qu’on aime ou qu’on aime pas. De mon côté, je crois que je peux affirmer sans hésitation que je fais parti de la première catégorie. Mais il ne s’agit certainement pas d’une histoire qui convient à tout le monde… et surtout pas à la jeunesse. Si vous avez le cœur solide et bien accroché, lancez-vous… pour les autres, je vous aurai avertis !

C’est donc mon premier Senécal, mais gageons que ce n’est pas le dernier !

21/01/2011

Partager


    Vos commentaires :



Note : 4/5

Ça y est, j’ai enfin lu ce livre. Que dire, que dire ? Patrick Senécal, qui est cet auteur ? Hmmm…
C’est un auteur fantastique, génial, impressionnant, hallucinant, incroyable, palpitant, fou (fou dans tous les sens croyez-moi). Je l’ai déjà dit et je le redis encore ici, Patrick Senécal est l’auteur du siècle ! Ses tournures de phrases, ses approches, son humour, sa précision, il ne nous fait jamais passer par plusieurs chemins. Il est direct et cru. Vulgaire et intense. Lorsque j’ouvre un livre écrit par lui, je sais que je ne serai pas déçu. Aliss ne fait pas exception.
Un roman complètement déjanté. La vulgarité de ses propos ne donne que du piquant à l’histoire. Il incère toujours une pointe d’humour qui rend le texte encore plus agréable à lire. Un auteur Québécois, écrit en Québécois. J’adore !
Senécal a réécrit l’histoire d’Alice au pays des Merveilles, mais… pour adulte. Bon pas tout à fait pareil au conte original, bien sûr, mais nous pouvons retrouver pratiquement tous les personnages du conte pour enfant (si ce n’est pas tous les personnages). La drogue, le sexe et la violence sont bien présents. Très présente en faite. Cela fait du bien de ce plongée dans un univers démoniaque comme ça. Bon je ne lirais pas que des livres du genre, mais ça fait sortir le méchant comme on dit. Avec Aliss, on oublie tout, nos problèmes, nos tracas, de manger et parfois même de dormir.
Rendu sans aucun doute en haut de mon top 10 de mes lectures favorites, Aliss de Patrick Senécal est un livre qui en arrache, qui ne donne pas sa place et qui m’a fait grimper au top niveau dans mes émotions. Un livre que je recommande à tous ceux et celles qui aiment Stephen King, puisque Patrick Senécal est souvent comparé avec cet auteur. Le Stephen King du Québec.
M. Senécal ira loin et je resterai un fan fini de lui sans aucun doute.

Dominic, le 14/03/2012






Note : 4/5

hum, c'est tous un univers ce livre.. très bien écrit, le parallèle avec l'histoire que l'on connaît d'Alice est très intéressant mais très loin de l'histoire de mon enfance.. dure, pour moi de lire certain passage mais comme mentionner plus haut, ont veut savoir la suite!! moi aussi c'est mon premier Sénécal, je suis curieuse d'en lire un autre, si quelqu'un à une suggestion.. J'ai bien aimé le début de chaque chapitre ou l'auteur s'adresse directement au lecteur.

Mylène, le 10/04/2011