Auteur : Pierre Bottero

Pages : 184

ISBN : 978-2-07-063467-5

Tome 4 : Le subtil parfum du soufre

Lors d’une mission particulièrement éprouvante, Ombe sauve la vie d’un loup-garous. Elle ne l’aurait peut-être pas secouru si elle avait su qu’elle en tomberait amoureuse… Car son corps a beau être incassable, son coeur, lui, ne l’est pas.

Note

Nostalgie.
Comment ne pas ressentir un pincement au coeur en terminant ce livre ? C’est le tout dernier roman que Pierre Bottero a écrit, quelques jours seulement avant sa mort. Qui plus est, Ombe – le personnage principal de ce récit – possède une moto qui peut se comparer à une vrai bombe… et c’est justement dans un accident de moto que l’auteur est mort un certain soir de novembre 2009. Je répète donc ma question : comment rester indifférent en refermant ce livre ?

Comme il est écrit à la fin de ce roman, Pierre Bottero n’a pas eu le temps de le survoler, le corriger et le peaufiner. Il n’en demeure pas moins que l’histoire est très intéressante dans son ensemble et le style très convaincant. Comme les tomes précédents, c’est un petit livre de moins de 200 pages qui se lit très vite avec des chapitres très courts. Mais qui dit lecture rapide ne dit pas nécessairement récit plat puisque c’est accrocheur ! Tout y est pour permettre aux jeunes lecteurs de bien apprécier cette lecture. L’action est présente et les péripéties se succèdent à un bon rythme.

Ce quatrième tome est donc à la hauteur des précédents, ni meilleur, ni plus ennuyant. C’est une belle continuité de la série que l’auteur-associé Erik L’Homme devra maintenant continuer seul.

Merci Pierre Bottero de m’avoir permis de découvrir durant ces quelques années tant de merveilleux mondes où le fantastique et la fantasy y sont si bien développés. Quel sentiment bizarre tout de même que de terminer un roman dont la suite ne sera jamais écrite par le même auteur !
Nostalgie…

19/09/2011

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *