Auteur : Jonathan Stroud

Pages : 615

ISBN : 978-2-226-15926-7

Tome 3 : La porte de Ptolémée

Londres, ville des sorciers, est en proie aux grèves et aux émeutes. Humains et démons en ont assez d’être asservis aux magiciens dédaigneux qui les exploitent et les humilient. Mais cette grande révolution pourrait bien tourner à l’apocalypse. Nathaniel, le jeune magicien ambitieux, Bartiméus, le djinn sarcastique, et Kitty, la résistante, sauront-ils surmonter leurs dissensions et unir leurs forces pour sauver Londres ?

Note

C‘est avec plaisir que je me suis replongé dans l’univers inventé par Jonathan Stroud pour retrouver les personnages si appréciés durant les deux premiers tomes. J’avais hâte de connaître enfin la conclusion de de cette trilogie incroyablement bien menée jusqu’à maintenant.

Contrairement aux deux premiers tomes, l’histoire de ce roman développe un peu plus le côté politique. Nous en apprenons davantage sur les rouages des magiciens, sur leur façon de faire pour rester au pouvoir. Il est clair que l’auteur s’amuse à y intégrer un côté « moqueur » de notre propre société, puisque bien que leur façon de faire est très différente de la nôtre, en y regardant d’un peu plus près on se rend vite compte que leurs moyens sont certes différents mais qu’ils mènent au même résultat…

Pas de doute possible, Jonathan Stroud a un talent d’écriture bien développé. Il sait capter l’attention du lecteur. La force de l’auteur est sans nul doute le fait qu’il puisse écrire une histoire aussi sombre sans que le lecteur ne s’en aperçoive puisque c’est fait avec tant d’humour. Un humour très léger qui pousse inévitablement le lecteur à s’attacher aux personnages avec facilité et à apprécier d’autant plus l’histoire pourtant difficile pour ces dits personnages.

Au final, j’ai refermé ce livre en me disant que la fin est parfaite. Ce troisième tome conclus à merveille une histoire déjà incroyable. Franchement, un gros bravo à l’auteur pour ce tour de force!

J’ai entendu dire qu’il y avait une suite sur l’histoire de Bartiméus – qui se passe plusieurs milliers d’années avant. Je m’y risque? Il y a de fortes chances que la réponse soit: oui!

15/04/2012

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *