Auteur : Chrystine Brouillet
Pages : 208
ISBN : 2-89021-854-6

Fin d’avril, émoi dans la ville de Québec. On vient de découvrir un autre cadavre. Un meurtrier rôde librement, en quête de nouvelles proies. La détective Maud Graham aurait bien apprécié mener une enquête plus simple. Car l’assassin ne commet jamais la moindre erreur: ces meurtres sont l’œuvre d’un véritable professionnel, organisé et méticuleux. À première vue, toutes ces femmes mutilées semblent avoir été choisies au hasard. Mais est-ce bien le hasard qui guide le Collectionneur? Maud Graham questionne et cherche à comprendre.

Note

Chrystine Brouillet est une auteure très lucrative au Québec. Elle est reconnue comme étant au top de son art et ses romans policiers se vendent comme des petits pains chauds. Je n’ai pas une grande connaissance de cette auteure, Le Collectionneur étant seulement le deuxième de ses romans qui se retrouve entre mes mains, mais voilà un polar qui se lit tout seul, un polar aux détails précis et aux scènes macabres. Voilà un polar dont le suspense est prenant et dense par moment et dont l’intrigue est très bien ficelée. Chrystine Brouillet… pourquoi n’ai-je pas commencé ses romans plus tôt ? Je crois que je viens de découvrir quelque chose d’intéressant !

Se déroulant principalement dans la ville de Québec, un tueur en série s’éprend de plusieurs jeunes femmes… Il les viole bien sûr, mais pas seulement. À chaque victime un membre est manquant. Le tueur semble sur le point de reconstituer son propre être humain avec des bouts de cadavres prélevés sur ses victimes ! C’est choquant, c’est glauque et c’est flippant. Voilà ce que j’attends d’un bon polar. Et voilà ce que Chrystine Brouillet nous démontre avec cette histoire !

Les personnages sont franchement bien établis. L’enquêtrice principale Maud Graham est, comme c’est souvent le cas dans ce genre d’histoire, une personne dont le psychologique est travaillé et retravaillé de façon à la comprendre de mieux en mieux au fil du texte. Elle a un grand cœur, elle est sympathique et malgré tout obstiné juste ce qu’il faut. Son côté humain et ses péripéties intimes sont les bienvenues et permettent au lecteur de s’y attacher encore plus. Elle n’est pas parfaite, mais elle est attachante.

Entre les moments de l’enquête de Maud Graham, nous suivons aussi le meurtrier dans ses va-et-vient. Le lecteur le rencontre assez vite dans le récit et son identité ne nous est pas cachée longtemps. Et pourtant, ce n’est pas son identité qui nous intéresse, mais bien son psychologique qui donne froid dans le dos. C’est un psychopathe, certes, mais doublé d’un pervers. Ses idées dérangent le lecteur. Un meurtrier aux idées folles… Le genre de personnage intéressant à suivre dans ce genre de lecture !

Une intrigue policière sommes toute assez classique. Et pourtant, Chrystine Brouillet ne se tire pas dans le pied avec cette histoire. Elle a su user d’assez de finesse pour que le lecteur embarque facilement dans le récit. Une fois happé par l’histoire, ce dernier s’accroche au texte de l’auteure et les pages tournent rapidement.

Je mentirais à dire que je suis immédiatement tombé sous le charme de Chrystine Brouillet. Son écriture m’a séduit et ses idées aussi. Mais à mon sens il manquait un petit quelque chose pour la placer sur les premières marches du podium. Néanmoins, son style m’interpelle et il est certain que je lirai la suite avec plaisir !

19/09/2020

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *