L'ACCIDENT: DEAD ZONE
    .:: Stephen King
Du même auteur
    .:: Salem
    .:: Blaze
    .:: Carrie
    .:: Plein Gaz
    .:: La peau sur les os
    .:: Simetierre
    .:: Le fléau
    .:: Désolation
    .:: Dôme
    .:: L'année du loup-garou
    .:: La ligne verte
    .:: Joyland
    .:: Cujo
    .:: Dolorès Claiborne
    .:: Dreamcatcher
    .:: La Tour Sombre
    .:: Christine
    .:: Jessie
    .:: 22/11/63
    .:: Les Tommyknockers
    .:: Misery
    .:: Charlie
    .:: Shining
    .:: Docteur Sleep
    .:: La ballade de la balle élastique
    .:: Les Régulateurs
    .:: Ça






376 pages

ISBN :
2-7242-7843-7

John Smith n'a pas beaucoup de chance, même lorsqu'il gagne à la lotterie. Juste après avoir empoché au Luna Park les cinq cents dollars de la Roue de la Fortune, il est victime d'un accident de voiture et sombre dans le coma. Lorsqu'il se réveille cinq ans plus tard, la guerre du Vietnam est finie, le monde a changé, lui pas. La malchance est toujours là, sa fiancée s'est mariée avec un autre, sa mère est devenue sénile et lui, John Smith, se retrouve doté d'un étrange pouvoir qui lui attire pas mal d'ennuis : il devine l'avenir. Il peut prévoir les catastrophes et les hécatombes, tous les cinglés de la planète font appel à lui. Il y a cependant une chose qu'il sait et qu'il garde pour lui : Greg Stillson, candidat à la Maison Blanche, est un dément, grand admirateur de Hitler et autres maniaques de l'extermination.



Commentaire personnel :


Note : 4/5

Stephen King fait partie des auteurs qui n’ont plus besoin d’être présentés. Au fil des années, son style littéraire s’est modifié, prenant de l’assurance sur certains côtés et ayant des idées nouvelles sur la façon de voir les choses. Dead Zone se retrouve en début de liste pour ce qui est des publications de cet auteur. Il était alors tout jeune à cette époque. Et j’aime bien le style qu’offrent ses premiers romans.

Sans surprise, j’ai bien apprécié ma lecture. C’est un bon livre avec une idée originale et bien peaufinée. Il met en scène des personnages qui sont encore une fois très bien étudiés et surtout très pertinents. Leur profondeurs, même pour les personnages secondaires, sont bien fouillés et certains, dont le personnage principal John Smith, sont torturés – autant de corps que d’esprit!

Des scènes de violence sont bien sûr présentes dans ce livre. Après tout c’est Stephen King. Toutefois, l’histoire est ici plus psychologique que fantastique. Le récit est raconté dans un contexte réel avec une touche très minime de fantastique. L’auteur se concentre beaucoup plus sur les sentiments humains que sur le côté « incroyable ». Les sentiments que ressentent les personnages, certes, mais aussi les sentiments que peut éprouver le lecteur. Et pour ça, le King fait preuve d’une force réelle!

Au final j’ai refermé ce livre avec une certaine mélancolie. L’histoire n’est pas des plus réjouissantes, mais elle m’a beaucoup touché. Le suspense est très bien mené et le rythme parfaitement maitrisé. Entre violence, pouvoir, ambition, – en plus d’utiliser la politique en trame de fond – Stephen King réussit encore une fois un mélange parfait d’intrigue qui mène à une fin qui peut sembler prévisible mais qui surprend malgré tout!
À découvrir !

03/10/2015

Partager


    Vos commentaires :