Auteur : Rebecca Moleray

Pages : 163

ISBN : 978-2-8121-5774-5

Terre d’El Israam. Une jeune princesse, répondant à une mystérieuse impulsion, se lance dans une quête dont elle-même ignore la finalité ; ses seuls compagnons dans ce voyage : Braise, son Krayon, et Aymeric, son fiancé appartenant au peuple maudit d’Izélia.
Notre monde. Loïc, un garçon renfermé sur lui-même depuis certains traumatismes subis dans son enfance, se montre bouleversé lorsqu’il rencontre Henry, un petit garçon au coeur pur traversant les mêmes épreuves que celles qui l’ont brisé.
Quel lien unit ces personnages qui n’ont à priori rien en commun ? Au fil du temps, la vérité leur apparaîtra peu à peu, révélant des secrets bien peu agréables…

Note

Mon opinion reste quelque peu mitigé après la lecture de ce roman. Je ne peux pas dire que ce roman m’a énormément plu, mais à l’inverse je peu affirmer sans me tromper que l’histoire est assez intéressante pour vouloir connaître la suite. De plus, l’écriture est claire et le tout est facile à lire. C’en est donc que plus agréable.

Toutefois, les personnages manquent quelque peu de profondeur. Nous sommes propulsés dans l’histoire dès le début sans réellement les comprendre, un peu comme si l’auteur prenait pour acquis notre connaissance de son univers ce qui, je dois l’avouer, m’a fait ressentir un certain sentiment de lourdeur puisque j’avais du mal à m’intéresser au récit. Par contre, avec l’avancement de l’histoire tout se met bien en place et nous comprenons un peu mieux. J’ai tout de même préféré les moments de Loïc et Henry peut-être justement parce qu’on comprenait mieux ces personnages.

La fin est franchement très intéressante et m’a beaucoup plu. En fait, la dernière moitié de l’histoire était beaucoup plus captivante que le début et quand j’ai enfin compris où le tout s’en allait, j’ai beaucoup plus accroché.
Il est certain que je me laisserai tenter par un autre roman de cette auteure. Il y a Passion de sable qui me fait de l’œil depuis quelque temps !

28/09/2011

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *