Auteur : Bram Stoker

Pages : 546+

ISBN : 978-2-290-34949-6

Mon ami,
Soyez le bienvenu dans les Carpates. Je vous attends avec impatience. Dormez bien cette nuit. La diligence part pour la Bukovine demain après-midi à trois heures ; votre place est retenue. Ma voiture vous attendra au col de Borgo pour vous amener jusqu’ici. J’espère que depuis Londres votre voyage s’est bien passé et que vous vous féliciterez de votre séjour dabs mon beau pays.
Très amicalement,

Dracula

Note

Le comte Dracula est sans contredit le vampire le plus populaire dans le monde et ce depuis de nombreuses années. Plusieurs films cultes ont été inspirés du roman de Bram Stoker. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que je me décide à plonger dans cette lecture… et comme les vampires sont à la mode depuis quelques années, le temps était bien choisi pour enfin connaitre la véritable histoire de ce classique vivement acclamé par plusieurs.

Écrit de façon épistolaire, le récit permet de connaitre l’histoire à un rythme contrôlé et selon le point de vue de plusieurs personnages, ce qui donne une ambiance parfois lourde mais souvent fascinante par moment. Le texte est extraordinaire et pousse inévitablement le lecteur à se demander s’il a réellement été écrit il y a plus d’un siècle. Outre peut-être quelques passages où le style de vie est bien différent d’aujourd’hui, rien ne permet de se douter de l’époque où il a été écrit. Et c’est peut-être là qu’est la plus grande force de Dracula ; le texte passe aisément au travers des âges et ne vieilli pas !

Dès les premières pages, l’auteur nous plonge dans le vif du sujet. L’histoire n’est pas au sens propre une histoire d’épouvante puisqu’aucune peur n’est ressentie de la part du lecteur. Toutefois, quelques frissons peuvent parfois se manifester durant la lecture. Par contre, force est de constater que le roman compte plusieurs longueurs qui freine l’ardeur du lecteur à vouloir connaitre la suite. Les descriptions sont réellement efficaces, mais je ne peux m’empêcher de penser que le roman pourrait compter une centaine de page en moins pour permettre un meilleur attachement aux personnages et à l’histoire elle-même. Mais en dehors de ces moments d’égarement de la part de l’auteur – qui a peut-être voulu en faire un peu trop – le récit écrit à la façon de journal donne une tension intéressante tout le long du livre.

Qui plus est, certaines erreurs semblent s’être faufilées au fil du récit puisque plusieurs moments incohérents sont clairement visibles tout au long du roman. C’est à se demander si l’auteur n’aurait pas oublié de relire son texte une fois celui-ci terminé… aussi, certaines questions reste en suspens une fois la lecture terminé. Quant à la finale, je ne peux que m’empêcher d’être déçu par le côté un peu trop « facile » qui n’a pas sa place dans ce genre de récit. Ça me semble un peu brouillon et bâclé…

Oui, il y a quelques défauts à cette histoire, mais des défauts qui n’empêchent nullement au lecteur d’apprécier un tant soit peu ce récit. Aussi, je ne peux pas donner une mauvaise note à ce roman puisque ce classique littéraire est franchement incroyable dans son ensemble. On pardonne donc assez facilement les égarements de la part de l’auteur !

02/03/2013

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *