Auteur : France Lussier

Pages : 231

ISBN : 9782895711902

Tome 1 : Le pouvoir des Mésens

Que seront devenus les humains au seuil du quatrième millénaire ?

Errant dans leur propre patrie, Exoterra, les humains au 3ième millénaire ne comptent que sur une forme d’intuition légendaire pour survivre et fuir le répression barbare de ces nouveaux conquérants de Queirt-Zalis.

Face à cet exil chaotique, Élanaii se joindra à ces rebelles, étant l’une des dernières Mésens possédant ce don de perception fort précieux. En âge de découvrir l’amour et l’amitié, en même temps que la clandestinité, les émotions porteront les aventuriers aux confins des univers habités, avec si peu de moyens et le cœur rempli d’espoir, malgré les embûches.

Cette fiction aux personnages savoureux, toujours confrontés à leurs ambitions, entraine les lecteurs dans une quête d’idéal. Un groupe de jeunes luttent pour leur liberté jusqu’à en sacrifier leur vie.

Un roman qui explore la fragilité et le courage des humains et leur solidarité qui peut vaincre tous les obstacles.

Note

L’avantage d’avoir un blog de lecture un tant soit peu connu, est que parfois des auteurs tentent de me joindre pour me proposer leurs écrits. Honte à moi, je n’ai pas toujours le temps de répondre à tous, certains romans ne m’inspirants pas du tout… Mais voilà que France Lussier est arrivée avec cette trilogie de S-F qui semble présenter une histoire où tous les ingrédients concordent avec mes goûts. Il ne m’en fallait pas plus pour me titiller l’imaginaire et accepter son offre. Et bien franchement, je ne suis pas du tout déçu d’avoir accepté ! Des Éditions Véritas Québec, voici donc un roman de science-fiction qui tire très bien son épingle du jeu et qui nous présente une histoire bien intéressante pour un premier tome !

Ce roman a un peu ébranlé ma conception de la lecture. Il est dit partout qu’il ne faut pas se fier à la couverture d’un livre pour en apprécier l’histoire. Et je crois que c’est tout à fait le cas ici pour moi. Parce que bien franchement, si les couvertures de me rejoignent pas du tout, l’histoire elle a réussi à m’épater sur plusieurs points ! Quelques maladresses peuvent se trouver dans ce roman, mais des maladresses tellement minimes… et il y en a tellement peu. Les atouts sont beaucoup plus nombreux, et de loin !

L’auteure nous présente une histoire de guerre entre le peuple Zalinien, ces êtres sanguinaires qui ne laissent que très peu de survivants, et les hommes. Ce premier tome raconte le récit des humains de la dernière génération qui habitent sur la petite planète Exoterra et qui se verront attaquer par ces envahisseurs sans scrupules. À travers cette guerre, nous suivons la jeune Élanaii, l’une des dernières Mésens qui possède le don de perception, qui fera tout pour survivre en joignant les forces rebelles qui tentent de repousser l’ennemi.

S’échelonnant sur plusieurs années, le récit parle de trahisons, de rébellions, de guerres, d’amour… tout y passe dans ce premier tome. Les personnages sont forts et bien présentés. Il est facile pour le lecteur de s’imaginer à leur côté, vivant ces aventures avec eux. Autant pour Élanaii et ses amis que pour les méchants. Et France Lussier ne fait pas dans la dentelle ; rien n’est facile pour quiconque dans cette histoire… d’un côté comme de l’autre. Et voir les deux côtés de la médaille selon les personnages que nous suivons apporte réellement un plus au récit. Tout est intéressant, la guerre du présent tout comme le passé des personnages. L’attachement envers Elanaii est sincère et le lecteur se surprend lui-même à apprécier même les moments passés avec le Commandeur ennemi.

Le texte est d’une fluidité exemplaire et le lecteur tourne les pages rapidement en voulant toujours savoir ce qu’il adviendra par la suite. La plume de l’auteure est incroyablement plaisante à lire et ses idées accrochent franchement le lectorat qui ne demande qu’à ouvrir le second tome une fois le premier terminé.

Ne pas se fier à la couverture d’un livre. Voilà qui ne peut pas être plus juste pour moi. Et Ô combien je suis heureux d’avoir embarqué dans cette histoire. Parce que ce premier tome renferme une histoire extraordinaire où la science-fiction rejoint l’amour et la survie de l’humanité d’une petite planète. J’y ai trouvé là un récit plus qu’intéressant !

Un gros merci à France Lussier pour l’envoi de ce roman ! Il est certain que la suite ne se fera pas attendre trop longtemps !

19/11/2020

« …j’observe la foule compacte autour de nous s’empresser de quitter l’édifice, sans aucun doute préoccupée de retourner à son quotidien. Devant la peur de tomber aux mains des Zalis, il demeure essentiel de ne pas perdre ses propres balises, afin de garder la tête haute et, surtout, la conscience intacte. Pendant que nous entrons dans la phase cruciale de ce grand déracinement, les classes sociales n’existent plus, l’inconnu engendre l’angoisse, peu importe notre identité. »

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *