Auteur : Guillaume Morissette

Pages : 455

ISBN : 978-2-89758-366-8

La petite Mélodie Cormier, 10 ans, a disparu. Elle s’est volatilisée, un jeudi matin ordinaire. Ses parents l’ont vue monter dans l’autobus scolaire, mais elle ne s’est jamais rendue jusqu’à la cour d’école. Le mystère est total.

Ailleurs dans la ville, Marco Genest reçoit des messages étranges. Un correspondant anonyme affirme détenir des renseignements sur la mort accidentelle de ses parents, survenue plusieurs mois plus tôt. Accidentelle vraiment?

Alors que Marco et l’enquêteur Héroux tentent de démêler leurs intrigues respectives, les liens entre elles deviennent troublants. Mais si les parents de Marco sont décédés, la petite Mélodie, elle, est toujours vivante, au moins jusqu’à preuve du contraire.

Note

Ce livre s’est retrouvé entre mes mains en raison d’un livre voyageur envoyé par un membre de la page Facebook Québec Livresque. Je ne suis pas très familier avec les romans du genre policier et c’est ma première lecture de cet auteur. Et je dois dire que j’ai été franchement surpris par cette histoire !

Mystérieux serait peut-être le mot qui qualifie le mieux le récit. Oui, bon… Tous les romans du genre policier se doivent d’avoir une bonne dose de mystère pour bien accrocher son lectorat. Seulement ici, Guillaume Morissette y va d’un mystère très peaufiné. Ce bouquin commence avec Marco, un orphelin dans la vingtaine, qui reçois un colis anonyme ; une lettre lui expliquant que s’il veut des informations sur la mort de ses parents il devra jouer à un petit jeu. Une chasse à l’information commence alors, pour trouver toujours plus d’informations troublantes. Le jeu en vaut peut-être la chandelle. Après tout, Marco aimerait bien savoir ce qui s’est vraiment passé le jour de la mort de ses parents. Seulement voilà, plus les colis s’accumulent et plus cette histoire semble mêlée à l’enlèvement d’une jeune fille, Mélodie Cormier.

Entre temps, nous suivons aussi l’enquêteur Héroux et son équipe qui suit l’affaire. S’entremêlerons alors la route des enquêteur et celui de Marco dans une affaire qui semble bien plus importante. La vérité se fera au compte-gouttes alors que la personne qui, visiblement, a kidnappé la petite Cormier (et qui possède des informations sur les parents de Marco) ira d’énigme en énigme. Cet expéditeur inconnu est intelligent. Ça y’a pas de doute. Rusé et extrêmement calculateur. On ne peut qu’être époustouflé par son savoir et ses façons de procéder… À un point tel que le charme opère sur nous ; on fini presque par admirer ses prouesses.

Le début de roman est un peu facile et lent par moment. Mais lorsque la véritable histoire embarque, il en vient très difficile de poser le roman. Guillaume Morissette joue clairement avec son lecteur. Dévoilant de façon parfaitement contrôlé son récit, il calcule tout et chaque petit détail trouve sa place tranquillement pour raconter une seule grande histoire au final. L’enquête qui de prime abord semble un peu trop simplet, se complexifie terriblement au fil des chapitres pour nous raconter un thriller efficace et très bien peaufiné. Décidément, le genre policier commence à m’intriguer de plus en plus !

Merci à Mélodie B. pour le partage de ce roman ! J’y ai découvert un auteur que je ne connaissais pas et la confirmation que je dois m’ouvrir d’avantage aux thrillers policiers ! 07/05/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *