Auteur : Alphonse de Lamartine

Pages : 96

ISBN : —

Il n’y a rien d’écrit sur la quatrième de couverture de mon roman et il est très difficile de trouver une description pour ce livre. En gros c’est l’histoire d’un homme qui fait quelque chose qui déplait à son roi et il est condamné à tirer une flèche sur une pomme qui se trouve sur la tête de son fils.

Note

C’est en me promenant dans un bazar que j’ai mis la main totalement par hasard sur ce petit livre. Une vieille édition de 1929 (ce qui en fait mon plus vieux roman). En voyant son prix très peu élevé, je ne pouvais pas ne pas le prendre. Après tout, j’aime connaitre les classiques. La plupart connaissent cette histoire de Guillaume Tell, mais qu’en est-il réellement du récit…

Soyons clair tout de suite, cette lecture n’est pas des plus passionnante. Non pas que je me suis ennuyé durant ma lecture, mais plutôt par la façon dont est écrit le roman. Ce petit livre ne compte qu’un petit nombre de pages et parfois j’avais l’impression que je lisais une pièce de théâtre tellement le tout était condensé. Il n’y a pas de perte de temps et pratiquement aucune description des actions des personnages durant les dialogues (le tout étant écrit entre parenthèses).

On se demande encore aujourd’hui si ce récit est véridique… et il est possible qu’il le soit. Ce serait alors une histoire qui fut écrite de par le bouche à oreille, une histoire qui a probablement été modifié au fil des années avant qu’elle soit notée pour les générations futures. De nos jours Guillaume Tell fait plus office de légende qu’autre chose. Mais comme l’histoire fait le récit d’un héros de l’indépendance, il est si facile de s’imaginer que ces faits soient véridiques.

01/03/2014

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *