Auteur : Guy Booshay
Pages : 206
ISBN : 978-2-89537-663-7

Tome 3 : L’ombre du phare
Sur l’île de Malvernois, la brume venue du large enveloppe le phare d’une atmosphère lugubre. Brijit Baskanegan et Samuel Vincent, les célèbres enquêteurs du paranormal, explorent les lieux avec l’intention de faire toute la lumière sur les histoires de fantômes qui entourent le sinistre édifice. Mais une violente tempête de neige s’abat brusquement sur l’île. Les deux collègues se retrouvent coincés dans l’auberge attenante au phare, privés de tout contact avec le continent. Le soir venu, les autres occupants de l’établissement com­mencent à disparaitre un à un, de manière inexplicable. Serait-ce l’œuvre de la créature maléfique et sanguinaire qui, selon la légende autochtone, hanterait le phare?

Note

J’ai connu la plume de Guy Booshay il y a presque deux ans, alors qu’il m’avait offert les deux premiers tomes de sa série Spectral. J’y avais alors rencontré les deux personnages principaux, Samuel Vincent et Brijit Baskanegan, qui s’occupent d’un blog sur les phénomènes étranges et le paranormaux. Samuel ayant un énorme penchant vers l’occultisme alors que la psychologue s’assure de pouvoir trouver des réponses sensées pour décrire ces événements… Expliquer l’inexpliqué de façon cohérente quoi !

Ce troisième tome relate l’histoire d’un phare réputé hanté sur une petite île enveloppée de brume. Comble de malheur, une violente tempête de neige s’abat sur l’île alors que nos deux blogueurs s’y retrouvent pour une enquête. D’étranges événements surviennent alors, laissant Brijit sans mots devant ce qui se présente à elle. Cette fois, elle ne peut plus douter et doit admettre l’inévitable. Le paranormal existe, le mal existe… et elle le découvrira bien assez tôt !

De la collection Ado- Fantastique chez les éditions Vents d’Ouest, L’ombre du phare réussit très bien a sortir son épingle du jeu et mène son lectorat dans une autre enquête à donner quelques frissons. C’est un roman très court, à peine deux centaines de pages, et pourtant les scènes d’actions ne manquent pas et le rythme, une fois lancé, ne cesse d’augmenter. Les jeunes lecteurs y verront un récit parfaitement équilibré, rendant la lecture rapide et intéressante. Orbes lumineux, meurtres sauvages, disparitions inexpliquées, tant d’éléments qui obligent les frissons, tant d’éléments qui assurent un bon moment de lecture.

L’écriture est simple et fluide et le lecteur émérite n’y passera que peu de temps. Le texte est toutefois bien mené et permet de passer un bon moment. On s’attache un peu plus aux personnages et leur évolution est intéressante. C’est de la littérature pour les ados, pour leur permettre de s’initier à un style qui n’est pas toujours facile de par les sujets mais qui ne manque certainement pas d’intérêt. C’est parfait pour leur permettre de s’initier à l’horreur et l’épouvante. C’est un bravo encore une fois !

Merci à Guy Booshay pour l’envoie de ce roman. J’ai eu plaisir à retrouver les personnages et je m’attache de plus en plus à ce genre d’enquêtes !

02/06/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *