HARRY POTTER, T4 et la coupe de feu
    .:: J.K. Rowling
Illustrateur
    .:: Jean-Claude Götting
Du même auteur
    .:: Les Contes de Beedle le barde
    .:: Une place à prendre







652 pages

ISBN :
2-07-054358-7

Tome 4 : Harry Potter et la coupe de feu

Parce que son nom a émergé de la Coupe de Feu, Harry Potter devient l'un des participants à une compétition épuisante pour la gloire entre trois écoles de sorcellerie : le Tournoi des Trois Sorciers. Pourtant, Harry ne s'est jamais porté candidat; alors, qui a bien pu le faire à sa place ? Harry doit donc affronter un dragon mortel, des démons aquatiques implacables et se faufiler dans un labyrinthe enchanté pour se retrouver finalement sous l'emprise cruelle de Celui-Dont-Le-Nom-Ne-Doit-Pas-Être-Prononcé. Dans ce livre, tout change car Harry, Ron et Hermione quittent l'enfance pour toujours et relèvent des défis dont l'ampleur dépasse leur imagination.
Envoûtant, drôle, bouleversant, ce quatrième tome est le pilier central des avantures de Harry Potter.




Commentaire personnel :

Je continue tranquillement ma relecture de la saga Harry Potter et ce quatrième tome, riche en événements, pousse encore une fois le lecteur à ne pas vouloir lâcher sa lecture trop longtemps. Retrouver l’univers magique de Harry Potter est toujours un gage de bons moments littéraires pour tout amateur comme moi. Il ne m’a pas fallu plus de quelques pages pour replonger sans retenu dans cet univers si incroyable.

L’univers magique inventé par J. K. Rowling prend ici une tournure incroyable. Cette fois, le récit ne se passe pas seulement entre les murs de l’école de sorcellerie Poudlard et ses alentours. On y découvre tout un monde élargi : que ce soit avec la coupe du monde de Quidditch, ou même le fait d’en apprendre un peu plus sur l’histoire des Jedusor (Voldemort) et de ses Mangemorts. Le ministère de la magie prend aussi une place très importante et donne un sentiment de vraisemblance dans notre propre monde. Les moldus comme nous ne peuvent que rester dans l’ignorance totale avec un tel ministère qui assure la sécurité des sorciers à grand coups de sortilège d’amnésie ! Et puis, rencontrer des élèves de deux autres écoles – Durmstrang (Bulgarie) et Beauxbâtons (France) – durant un tournoi inter-écoles donne une fois de plus le sentiment que ce que l’on connaît de cet univers magique se révèle finalement être bien peu de chose…

Les personnages grandissent et mûrissent avec le temps. Ce ne sont plus des enfants mais bien des adolescents. Et qui dit ados, dit inévitablement quelques problèmes d’émotions, de perceptions et d’humeurs. Cela mène parfois à quelques moments cocasses qui ne peuvent que nous faire sourire. Finalement, ce trio héroïque se veut de simples adolescents comme nous l’avons tous été. Et c’est tellement facile de s’attacher à des héros qui, au final, ne sont que comme vous et moi… avec peut-être une baguette magique en plus !

Harry Potter et la coupe de feu offre cette fois un côté un peu moins enfantin, voire même plus sombre de ce monde magique. À l’instars du trio principal, on quitte l’enfance et on commence à comprendre que ce qu’il s’est passé il y a treize ans est beaucoup plus dramatique qu’on se l’avait imaginé.

Ce quatrième tome est assurément le pilier central de l’histoire. Alors que les premiers tomes nous émerveillaient avec leur côté magique, celui-ci démontre beaucoup plus de moments sombres et inquiétants qui nous rappelle que l’horreur vécu il y a une treizaine d’année est encore très présent dans la mémoire collective. L’intrigue est admirablement bien menée et mène à une finale des plus dramatique. Tout changera à partir de ce tome et ce ne sera certainement pas pour le mieux…

02/09/2017

Partager


    Vos commentaires :