Auteur : Suzanne Collins

Pages : 399

ISBN : 978-2-266-18269-0

Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix. Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort.

Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Note

Les Hunger Games. J’en ai tellement entendu parlé ! Je ne pouvais pas passer à côté de ce roman… Compte tenu de l’engouement à son endroit, tôt ou tard il se serait retrouvé entre mes mains. Ne serait-ce que pour m’en faire ma propre idée. Mais je dois avouer que j’ai hésité longtemps avant de me lancer dans cette lecture, de peur peut-être d’être déçu d’avance après avoir lu autant de bons commentaires sur cette histoire.

Seulement, ces commentaires – disons-le sans se cacher – sont tous pleinement mérités. J’ai été complètement emballé par ce récit dès les premiers chapitres. Non pas par son écriture flamboyante puisqu’elle est loin d’être exceptionnelle, mais par le style direct et sans détour employé par l’auteur. Le texte est simple mais plein d’intelligence et l’action est présente à chaque chapitre, donnant ainsi un bon rythme tout au long de l’histoire. Quant au lecteur, il est facilement embarqué par le récit… à tel point qu’il en vient difficile de le lâcher.

Le thème de la télé-réalité est ici abordé d’une façon franchement dérangeante puisque les scènes violentes y sont plus que présent. Le lecteur est pris par l’histoire et devient à son tour un voyeur, ne pouvant s’empêcher de s’extasier sur certains gestes gratuits que commettent les personnages ou sur certains meurtres.

C’est sommes toute une lecture légère, non pas de par les scènes qui y sont décrites mais plutôt par le fait qu’il manque un peu de profondeur. C’est un roman qui n’apporte pas beaucoup de réflexion chez le lecteur, mais dont je ne peux m’empêcher de conseiller puisqu’il vaut certainement le détour. Une œuvre classé Jeunesse, certes, mais qui mérite pleinement qu’on s’y attarde parce que le plaisir qu’on en ressent en le lisant est franchement incroyable !

Ce livre s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires et je peux dire que j’en comprends maintenant la raison ! Son écriture facile mais très entrainante a tous les atouts pour séduire son public et il s’agit ici très certainement d’une œuvre qui marquera autant les jeunes que les moins jeunes. Franchement, que du bonheur !

Oui, il y a mieux en matière de SF. Mais ce style littéraire a cette manie d’être souvent trop compliqué pour monsieur et madame tout-le-monde. Et je crois que ce livre remporte un bon point de ce côté puisqu’il permet aux néophytes de s’intéresser à la SF. C’est un bon tremplin pour se lancer dans plus compliqué par la suite !

Merci à mon frère Dominic pour ce cadeau, il est certain que je me procurerai la suite !

19/08/2012

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *