Auteur : Demitria Lunetta

Pages : 410

ISBN : 978-2-37102-3

Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !

Note

Décidemment, il semble que la mode des histoires dystopiques pour ados et jeunes adultes soient en plein essor depuis la sortie de Hunger Games en 2008. Certains se démarquent plus que d’autres et c’est le cas de In the Afterde Demitria Lunetta qui possède tous les attributs pour captiver les lecteurs.

Bon, rien de bien nouveau ici. C’est sorti du même moule que les autres récits du genre… Seulement, l’auteure a sût trouver une idée qui tient assez bien la route pour réussir à m’intriguer. Ces créatures monstrueuses – et très rapides – donnent la chair de poule de par leur apparence terrifiante et leur faim qui n’est jamais rassasié. Le personnage principal, Amy, peut se compter chanceuse d’être encore en vie. Elle qui se retrouve seule du jour au lendemain, pratiquement l’unique survivante de l’espèce humaine, réussit à conquérir le cœur du lecteur.

L’écriture est simple, fluide et n’a rien de compliqué à suivre. Ça concorde très bien avec le type de lecteurs recherchés, tout en offrant à ceux plus expérimentés un sentiment d’une lecture agréable et une impression non négligeable de ne pas avoir perdu son temps. Le rythme n’est pas des plus rapides, mais le récit multiplie avantageusement les péripéties pour accrocher facilement le lecteur.

Bref, ce roman n’a rien de bien révolutionnaire, mais il a tous les atouts nécessaires pour permettre une lecture intéressante. Et la suite s’annonce très prometteuse! À découvrir!

29/04/2015

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *