L'ÉTRANGE CAS DU DR. JEKYLL ET DE M. HYDE
    .:: Robert Louis Stevenson





173 pages

ISBN :
...

La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l'homme pressé.rnUne fillette, par mégarde, le heurte. Et l'irréparable se produit : l'homme la jette à terre, la piétine et s'éloigne, sans cesser de sourire... Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l'étrange Mr Hyde. Étrange ? Plutôt diabolique, songe le brave notaire Utterson. Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir ? Car si jamais visage a porté l'empreinte de Satan, c'est bien celui de Mr Hyde...



Commentaire personnel :


Note : 3/5

Il y a de ces livres qu'il faut lire au moins une fois dans sa vie. Certains classiques ne demandent qu'à être redécouvert par les nouveaux lecteurs et j'avoue qu'en vieillissant certains commencent à m'intriguer de plus en plus. Ne serait-ce que pour comprendre par la suite les allusions faite à cette histoire, il faut prendre la peine de s'y attarder. Après tout, ces romans ne sont pas devenus des classiques pour rien.

On retrouve là un style littéraire d'un autre temps, ce temps où la façon de parler des personnages était bien différent d'aujourd'hui et c'est là quelque chose de bien intéressant. J'ai pris plaisir à tourner les pages durant une bonne partie du récit, mais par la suite j'ai ressenti un certain manque d'ambiance autour de l'histoire elle-même. Le mystère n'est pas bien présent et il y a là une certaine monotonie qui ne devrait pas s'y retrouver, surtout dans une si courte histoire.

Les personnages sont sympathiques, mais manquent cruellement de profondeur. C'est très expéditif comme récit, tout en étant lent à véritablement démarrer, ce qui provoque un certain ennuie. Néanmoins, la trame de fond est intéressante et donne à l’œuvre une raison suffisante pour passer au travers les années.

C'est un classique de la littérature qui mérite tout de même qu'on s'y attarde. Le Dr. Jekyll est un curieux personnage plein de contradictions et de désirs néfastes. Mais n'est-ce pas là le propre de l'homme, ou du moins... n'y a-t-il pas un certain M. Hyde qui sommeille en chacun de nous?

06/03/2017

Partager


    Vos commentaires :