Auteur : Sylvain Johnson

Pages : 232

ISBN : 978-2-89786-404-0

Une jeune femme violemment agressée et laissée pour morte par trois monstres sur une plage de la côte du Maine. Un petit village touché par des disparitions multiples et des cérémonies païennes cauchemardesques. Un shérif lugubre et alcoolique, incapable de mettre fin au fléau. Un tueur en série libéré, puis recruté afin de trouver la bête sévissant dans le parc de l’Océan. Une enseignante à la beauté d’Aphrodite qui sacrifie tout pour sauver les siens.
Note

La réputation de la série des Contes Interdits n’est plus à faire depuis la sortie des quatre premiers opus. Les auteurs ont réussi leur coup en nous faisant découvrir les abysses sans fin de leur folie où l’horreur et l’hémoglobine dominent les pages se partageant la première place avec les scènes de sexe intenses et sans pudeur. Mais est-ce que les prochains auteurs seront à la hauteur malgré cette immense pression de bien performer… ?

Eh bien, la réponse est sans contredit oui pour ce qui est de Sylvain Johnson. Il nous livre ici on conte très fortement inspiré de l’histoire originale (le plus prêt peut-être ?), tout en y intégrant un côté moderne qui est fort bienvenue. Le ton est donné rapidement et le lecteur sait immédiatement que ce sera une lecture en plusieurs points semblable aux autres contes. C’est morbide, c’est violent, ça dérange…

Le personnage principal, un ex-détenu, ne laisse pas son lecteur indifférent. Son histoire nous est racontée peu à peu et on y va de surprise en surprise à chaque élément qui nous est dévoilé. L’auteur tire profit à nous laisser un tant soit peu dans le vague à son sujet, nous rendant complice avec lui. On s’y attache malgré son lourd passé… Et on l’aime.

Le style littéraire de l’auteur est précis malgré les quelques longueurs parfois ressenti dans les descriptions ou les qualificatifs. Le texte est fluide et facile à lire et donc les pages tournent à un rythme élevé. Entre viols, cérémonies malsaines et scènes de sexe, Sylvain Johnson réussi parfaitement à capter l’attention de son lectorat. Le récit est très bien mené et passe du présent au passé pour permettre au lecteur de bien assimiler toute l’étendue de l’histoire. Découvrir les différents aspects via différents personnages donne le sentiment d’une très bonne maîtrise de la part de l’auteur qui nous dévoile son récit avec modération et contrôle.

Le pari est réussi chez Sylvain Johnson. Son roman Le joueur de flûte de Hamelin se hisse certainement sur la même marche que les premiers contes de la série et n’a rien à envier à ses prédécesseurs. À lire donc !

14/07/2018

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *