JOYLAND
    .:: Stephen King
Du même auteur
    .:: Salem
    .:: Carrie
    .:: Plein Gaz
    .:: La peau sur les os
    .:: Simetierre
    .:: Le fléau
    .:: Dôme
    .:: L'année du loup-garou
    .:: La ligne verte
    .:: Blaze
    .:: Désolation
    .:: L'accident: Dead Zone
    .:: Cujo
    .:: Dolorès Claiborne
    .:: Dreamcatcher
    .:: La Tour Sombre
    .:: Christine
    .:: Jessie
    .:: 22/11/63
    .:: Charlie
    .:: Misery
    .:: Les Tommyknockers
    .:: Shining
    .:: Les Régulateurs
    .:: Docteur Sleep
    .:: La ballade de la balle élastique
    .:: Ça






325 pages

ISBN :
978-2-226-25806-9

Les clowns vous ont toujours fait un peu peur?
L'atmosphère des fêtes foraines vous angoisse?
Alors, un petit conseil: ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d'orage...
Mêlant suspense, terreur, nostalgie, émotion, un superbe King dans la lignée de Stand by me.



Commentaire personnel :


Note : 4/5

« Allez mesdames et messieurs! Venez, entrez dans Joyland et trouvez-y du bonheur! »

Ici, pas d’horreur, pas d’épouvante ni de grands frissons comme le King en a si souvent l’habitude. Pas de clowns méchants ni de scènes de pur terreur… bref, rien de ce que le si peu qui est écrit derrière le livre laisse présager… Mais alors, comment peut-on mentir aussi effrontément et réussir tout de même écrire un aussi bon roman? La magie de Stephen King j’imagine..!

Certes l’histoire est matinée légèrement de fantastique, mais elle reste une histoire tout ce qu’il y a de plus banale à priori. Nous suivons une tranche de vie d’un jeune homme de 21 ans en cette année de 1973, l’été où il se fit embaucher à Joyland. Nous le suivons via ce qu’il écrit, bien des années plus tard, alors qu’il se remémore ce petit bout de vie qui fut si décisif pour lui. L’âge de transition à l’âge adulte… et beaucoup plus.

L’histoire, bien que teintée d’un zeste de fantastique, est plutôt nostalgique et rempli d’émotions. Et pour agrémenter le tout, du mystère et même quelque tristesse y est ajouté. Le tout jumelé à des personnages dont le King réussit – avec à peine quelques coups de plume – à rendre si vivants et si vrais donne un effet plus qu’agréable à lire. L’écriture est fluide et facile à lire, ça coule tout seul comme on dit. Quant à l’ambiance, comment ne pas aimer tout ce qui peut se passer dans une fête foraine? Les manèges, bien sûr, mais aussi les ballons, les bonbons et les sucreries, les mascottes ou la maison de l’horreur! Et aux dires des gens, il y a vraiment un fantôme qui hante un certain manège..! Brrr, pas d’horreur ici, mais il y a tout de même de quoi hanter les esprits faibles!

Une fois de plus, Stephen King prouve son talent pour l’écriture. La plupart se plaisent à lui coller le surnom du maitre de l’horreur, mais ici, SK nous démontre que son talent n’est pas seulement à son meilleur au travers du sang et des boyaux. Non… le King est aussi le King lorsqu’il est question d’émotions!

Attachez-vous, car bien que le début soit un peu lent, une fois l’intrigue bien décrite il est difficile de reposer ce roman. Et une fois la dernière page tournée, une fois tous les néons éteints et les visiteurs partis, la magie continue de faire son effet. La magie du King!

04/09/2014

Partager


    Vos commentaires :



Note : 3/5

C’est le premier livre que j’ai lu de Stephen King, donc je n’ai pas été habituée par ses autres livres, mais c'est vrai qu'il a privilégié la nostalgie, l'émotion à l’horreur. C'est dommage que la 4eme de couverture soit trompeuse..

Joyeux Lurons, le 20/12/2014