Auteur : Kim Messier

Pages : 226

ISBN : 978-2-89803-281-3

Mi-Panthère des neiges, mi-homme, Uncia est une Anomalie, un descendant des êtres humains ayant subi des expérimentations génétiques. Élevé dans le plus grand des secrets par les Adoratrices d’Odi, le menvatt à la canne au pommeau d’or accomplit maintes missions pour le compte des moniales, recluses dans le Grand Nord.
Lorsqu’il se voit confier la mission d’éliminer une scientifique qui teste ses expériences sur le marché noir, Uncia découvre que cette femme détient la clé pour effectuer de nouvelles modifications génétiques capables de mettre fin à la domination des Arcurides et au système de castes. Pour exploiter sa découverte et la protéger, l’Anomalie entraîne sa cible chez les moniales.
Marqué par des années d’exclusion et d’obéissance, Uncia se liera pour la première fois de sa vie à une femelle, dont il devra assurer la protection lorsqu’elle se retrouvera à la tête d’une rébellion de masse contre le Gouvernement légitime.

Note

La série Menvatts est un collectif de plusieurs auteur(e)s qui écrivent sur un même thème, ici un univers créé par Michel J. Lévesque. Dans un monde du futur, la guerre entre les Menvatts, ces tueurs professionnels qui se déguisent en clowns pour assassiner leurs victimes, et les Arcurides, sorte de super soldats à la solde du gouvernement légitime, fait rage. Peu importe de quel côté on se retrouve, chaque allégeance a un prix et chaque fois que leurs armes sifflent aux alentours, il est certain que ça se terminera en bain de sang. Le mélange de science-fiction et d’horreur que présente ces romans offre des possibilités presqu’illimitées sur les récits que les auteurs peuvent nous raconter.

Kim Messier est surtout connue pour ses histoires d’amour destinées à un public majoritairement féminin. Passer des histoires à l’eau de rose au récit de science-fiction impliquant des clowns vengeurs dans un monde futuriste et, qui plus est, un univers déjà bien implanté dans la littérature du genre, n’est pas une mince tâche. Mais Kim Messier a fait le travail de recherche pour son récit, ça il n’y a pas de doute. Elle s’est grandement inspirée des autres romans de la série pour les utiliser comme piliers central pour sa propre histoire. Son roman s’insère donc parfaitement dans la collection et mérite certainement sa place auprès des autres auteur(e)s de la saga.

Le texte de Kim est fluide et bien en contrôle. Elle signe un Menvatts efficace et démontre plusieurs atouts quant au style de la science-fiction. Les idées ne manquent pas et c’est avec une maîtrise certaine qu’elle nous les dévoile. Ici, c’est via une Anomalie que nous découvrons le récit. Uncia, mi-panthère des neiges et mi-homme, fait partie de ceux qui ont subi des modifications génétiques extrêmes. Et pourtant, il est devenu Menvatt… Et il exécute très bien ses tâches de vengeance ! Comme quoi chaque geste peut avoir des conséquences sur l’avenir de l’humanité…

J’aime l’idée de voir d’autres points de vue dans cette série. Et Kim Messier réussi très certainement son pari en nous livrant ce roman ! L’action est là, tout comme une petite (très légère) touche de romance qui embelli un tant soit peu cette histoire. Mais ne vous y trompez pas, des massacres, il y en a aussi !

Cette série de Menvatts me surprend à chaque roman. J’ai bien hâte de me procurer le suivant !

29/06/2020

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *