Auteur : Martin Michaud

Pages : 549

ISBN : 978-2-7648-1330-0

Alors que Victor Lessard prend ses distances des Crimes majeurs pour éclaircir le passé de son père, un journaliste respecté et influent est assassiné par un tireur embusqué. À l’insistance de sa partenaire, Jacinthe, Victor accepte de donner ses impressions sur la scène de crime. Pris pour cible et blessé dans un attentat par les assassins du journaliste, Victor doit disparaître pour assurer sa sécurité et celle de ses proches. C’est donc en marge de leur statut de policiers que Victor et Jacinthe remontent une piste jusqu’à un obscur et dangereux groupe armé d’extrême-droite. Au péril de leur vie, ils tenteront de freiner les desseins meurtriers de ces extrémistes et ceux de l’homme mystérieux qu’ils protègent.

Note

Victor Lessard est devenu un personnage bien connu au Québec depuis la sortie de la série télévisée. C’est d’ailleurs grâce à cette série que j’ai connu l’auteur Martin Michaud. Ça n’a pas été long avant que son personnage principal me rejoigne et me fasse passer du bon temps de lecture. Aussi, lorsque ce roman est paru, je savais d’avance que j’allais me le procurer et visionner la série. Et si les deux premières saisons – et romans (Je me souviens et Violence à l’origine) – ont été très addictives et intéressantes, cette suite surpasse facilement les deux précédents !

L’auteur a mis cinq ans avant de sortir ce roman. Il s’était alors consacré à l’écriture des scénarios de la série télévisée. Le tome précédent se terminant avec la démission de Lessard de son poste d’enquêteur, je me demandais bien où cette histoire allait nous mener. Sur fond de guerres clandestines, Victor découvrira que des tireurs d’élites ayant abattu un journaliste serait possiblement lier à sa propre histoire ; le drame familial de son enfance s’est-il réellement passé comme il le croyait ? Et si certains événements venait lui apporter des réponses ? Victor va donc reprendre du service et mener son enquête clandestine avec sa partner Jacinthe pour découvrir la vérité. Mais est-ce bien une bonne idée de remuer comme ça le passé ?

Cette fois, Martin Michaud y met toute la gomme et réussi à peaufiner une histoire des plus crédible ! Flirtant avec des éléments historiques, l’auteur réunit des thèmes aussi importants que la guerre froide avec le terrorisme et la radicalisation. Le duo d’enquêteurs se retrouvera au milieu d’une intrigue complète qui soulèvera plusieurs questions importantes sur le passé de Victor.

Les personnages sont toujours aussi intéressants. Victor, bien sûr, est un personnage dont il est inutile de préciser l’importance. Mais c’est la très coloré Jacinthe Taillon qui apporte un véritable plus à ce duo avec son légendaire langage vif qui amène du mordant et réussi toujours à soutirer un sourire au lecteur. Les personnages secondaires sont, ici aussi, toujours aussi bien menés. Les journalistes, les hauts gradés de la police, tout comme les criminels, ils ont tous une personnalité qui leur est propre et un passé qui les rends intéressants.

Le style que Martin Michaud à choisi pour ce roman est aussi des plus intéressant ! Découpant son récit de façon à faire vivre plusieurs retours en arrière, tout comme quelques sauts dans le futur proche, l’auteur réussi à rendre le suspense de plus en plus lourd au fil des chapitres. Dévoilant les informations au compte-goutte, Michaud nous démontre encore une fois que sa maitrise du texte est parfaite ! Tout fini, au prix de plusieurs questionnements, par s’imbriquer à la perfection pour donner une finale pleine de rebondissements… et de réponses ! Mais Victor est-il prêt à découvrir la vérité sur son passé ?

Encore une fois, voilà un thriller efficace signé par Martin Michaud !

25/03/2020

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *