Auteur : Mathieu Gaborit
Pages : 282
ISBN : 978-2-298-11591-8

Tome 1 : Coeur de Phénix
Qui ne connaît pas la Tour Écarlate ? Ce donjon de pierre rouge qui domine le village de Sédénie, au cœur de l’Empire de Grif’. Ici on ose à peine murmurer son nom… Le mystère et la magie qui entourent ces lieux imposent une crainte respectueuse à la population. Ceux qui vivent à l’intérieur ne se montrent jamais. Au plus fort de l’hiver, lorsque la neige a barré l’unique route menant au delà des montagnes, les anciens content les légendes liées à cette tour couleur de sang. Ils évoquent la vision fugitive de silhouettes encapuchonnées dont le regard étincelle comme des rubis. Ils parlent aussi du vol majestueux de créatures de feu qui prennent leur essor depuis le couronnement de la tour. Mais aucun d’entre eux ne connaît la vérité, aucun d’entre eux ne peut l’imaginer… Qui sont ces sages de la guilde qui sont chargés, depuis l’aube des temps, de garder un terrible secret ? Qui sont les phéniciers ? Pourquoi se cachent-ils derrière les murs de cette tour, adeptes mystérieux consacrant leur vie aux fabuleux Phénix ? Januel est l’un de ces disciples. Son talent remarquable lui vaut d’être choisi pour faire renaître le Phénix de l’empereur de Grif’. Cette Renaissance doit sceller l’alliance de l’empire avec les autres pays. Une guerre se prépare. Leur ennemi : la Charogne, le royaume des morts. Mais un événement inattendu va changer la cérémonie en drame et jeter Januel sur le chemin d’une fantastique aventure…

Note

La fantasy et moi, c’est comme deux bons copains qui ne se perdent jamais vraiment de vue. C’est avec la fantasy que j’ai commencé à véritablement aimer la lecture et j’aime toujours découvrir des nouveaux auteurs de ce genre littéraire. Et quelle ne fut pas ma surprise avec ce premier tome des Chroniques des Féals de Mathieu Gaborit !

L’histoire est relativement lente à démarrer. Le lecteur se demande un peu où le texte va le mener et doit passer par quelques longueurs en début de roman. Néanmoins, tout est très intéressant malgré la complexité du récit. Mais lorsque la première magie embarque, lorsque l’histoire nous apparait un peu plus, il devient difficile de vouloir mettre de côté sa lecture.

Le récit démarre sur un style classique de ce genre de lecture. Une base simple, mais qui fonctionne toujours bien dans ces cas-là. Nous suivons donc un jeune garçon dont l’avenir est déjà tracé pour lui (sans qu’il ne le sache bien sûr!). Débutera donc un voyage initiatique pour lui alors que de lui seul dépendra le future du M’Onde dans lequel il vit.

On y rencontrera des animaux fantastiques et magnifiques et des magies puissantes qui sauront séduire son lectorat facilement. Tout cela jumelé à une écriture presque sans faille amène le lecteur dans l’imaginaire de l’auteur de brillante façon. Les chapitres sont courts, ce qui aide à assimiler facilement ce qu’on lit et le texte que couche sur le papier l’auteur est d’une fluidité exemplaire. Il nous prend littéralement par la main pour nous transporter dans ce voyage avec une aisance surprenante.

Notre personnage principal passera par plusieurs aventures toutes plus dramatiques les unes que les autres. À travers son périple il découvrira que son M’Onde est vaste, mystérieux et dangereux. Surtout dangereux ! Car la Charogne court un peu partout, voulant détruire cet univers pour en faire le royaume des morts à jamais. Les détails de toutes les villes, de tous les peuples, de toutes les guildes que l’ont rencontre au fil des pages sont complexes et très bien détaillés.

L’imagination de l’auteur et l’aisance qu’il a a nous transporter dans son histoire est somme toute assez incroyable. Selon mes recherches, beaucoup de mauvais commentaires courts sur ce roman… et bien franchement, je n’en connais pas la raison. Parce que de mon côté, j’ai beaucoup aimé ! Entre les bagarres, les embuscades, la magie et les créatures fantastiques, il est difficile de ne pas apprécier cette lecture ! Vivement le tome deux qui n’attendra sûrement pas très longtemps avant de me sauter dans les mains !

03/02/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *