Auteur : Maude Rückstühl

Pages : 510

ISBN : 978-2-89786-604-4

Elles envahirent son tronc pendant qu’une portion du régiment s’attaquait à ses bras, à son cou et à sa tête. Le chapeau de paille tomba en même temps que le corps devint cendre.

Une famille quitte la ville pour acheter une maison abandonnée, située dans une campagne reculée.

Dès leur arrivée, le chant des criquets est anormalement fort. Celui des cigales évoque un ricanement moqueur.

Insectes et arachnides se font de plus en plus envahissants, de plus en plus menaçants.

Ils sont prêts à commettre toutes les atrocités pour protéger un secret vieux de 400 millions d’années.

Ils sont agressifs, voraces, brillants et magistralement bien organisés.

Ils sont légion.

Note

Les insectes… Quoi de plus banal que des insectes ? Beaucoup ont une peur plus ou moins grande envers ceux-ci. Ils rampent, ils piquent, ils mordent, ils sentent parfois mauvais et certains se déplacent en grande bande. Mais ils sont aussi petits, la plupart inoffensifs et facilement dispensables. Écrasé sous la semelle d’une botte, écrabouillé entre deux doigts, envoyé violemment à l’autre bout de la pièce d’un bon coup de journal… ce ne sont pas les insectes qui dominent sur la Terre… si ? Alors, maintenant imaginez que ces petits insectes forment un tous cohérent, un genre de communauté à l’échelle mondiale… imaginez qu’ils communiquent entre eux et qu’ils fomentent un bien triste futur pour la race humaine… Ils sont là depuis bien avant nous… et risque fortement d’y être aussi après nous…

Le récit commence plutôt calmement alors que l’on retrouve Faith et Dante Keller ainsi que leur fille qui vivent dans un quartier mal famé de Chicago. Leur vie semble aller nulle part alors que les dettes s’accumulent sans cesse. Lorsqu’ils découvrent l’annonce d’une petite maison isolée, loin de la ville et offrant la possibilité d’un rêve de jeune fille, ils font ni une ni deux et s’en portent acquéreurs sans même la visiter au préalable. Cette maison est en piteux état, certes, mais avec un peu d’amour ils y voient un futur prometteur pour leur petite famille. Il ne savent pas alors que cette propriété est placée directement au centre d’une zone plutôt funeste. Ce sera véritablement une descente en enfer… et il maintenant est trop tard pour partir !

Alors que le récit semble démarrer avec une certaine lenteur, à chaque chapitre le suspense augmente efficacement pour finalement exploser dans l’horreur. Ces insectes sont peut-être petits, mais ensemble ils peuvent accomplir des actes d’une barbarie insoupçonnée. Les atrocités qu’ils commettent sont abominables et leurs méthodes répugnantes à plusieurs égards. L’horreur fini par se changer en terreur et puis… tout part en vrille ! Les insectes sont partout et ils sont coriaces !

L’écriture de Maude Rückstühl est simple mais efficace. Très efficace ! Elle couche sur le papier un style précis et juste qui offre une panoplie d’images en tête tout au long de la lecture. Qu’ils grouillent, qu’il rampent ou qu’ils sautent, bien vite le lecteur semble devoir se gratter un peu partout au fil des chapitres. Oui, y’a pas de doute, c’est une écriture efficace !

J’ai franchement aimé cette lecture. Le texte est prenant et très immersif.  Les pages tournent à un rythme envoûtant et chaque chapitre apporte son lot de surprises et de frayeur. L’action ne manque pas dans ce petit coin isolé et bien vite le lecteur se sent pris au piège comme les personnages. Personnages qui sont bien équilibrés soit dit en passant. Ils ne sont pas stéréotypés ; ils sont plutôt complexes et bien travaillés.

Décidément, la collection Corbeau des éditions ADA réussit encore une fois à me surprendre. Celui-ci est à lire côté jardin… Croyez-moi alors si je vous dis que durant la lecture de ce roman vous risquez fort bien de vous gratter plus qu’à l’accoutumé !

26/08/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *