MISERY
    .:: Stephen King
Du même auteur
    .:: Salem
    .:: Carrie
    .:: Plein Gaz
    .:: La peau sur les os
    .:: Simetierre
    .:: Le fléau
    .:: Dôme
    .:: L'année du loup-garou
    .:: La ligne verte
    .:: Blaze
    .:: L'accident: Dead Zone
    .:: Cujo
    .:: Désolation
    .:: Dolorès Claiborne
    .:: Dreamcatcher
    .:: La Tour Sombre
    .:: Christine
    .:: Jessie
    .:: Charlie
    .:: Les Régulateurs
    .:: Les Tommyknockers
    .:: Joyland
    .:: 22/11/63
    .:: Shining
    .:: Docteur Sleep
    .:: La ballade de la balle élastique
    .:: Ça






391 pages

ISBN :
2-7242-4749-3

Misery Chastain est morte. Paul Sheldon l'a tuée avec plaisir. Tout cela est bien normal, puisque Misery Chastain est sa créature, le personnage principal de ses romans. Elle lui a rapporté beaucoup d'argent, mais l'a aussi étouffé : sa mort l'a enfin libéré. Maintenant, il peut écrire un nouveau livre.
Un accident de voiture le laisse paralysé aux mains d'Annie Wilkes, l'infirmière qui le soigne chez elle. Une infirmière parfaite adore ses livres mais ne lui pardonne pas d'avoir fait mourrir Misery Chastain. Alors, cloué dans sa chaise roulante, Paul Sheldon fait revivre Misery. Il n'a pas le choix...
Seul Stephen King pouvait écrire un pareil cauchemar. Un sommet de la démesure, un délire d'une logique implacable.



Commentaire personnel :


Note : 4/5

Ici, aucun décors difficile à imaginer. Une maison, dans laquelle il y a une chambre, dans laquelle y est gardé prisonnier un homme, un homme très mal en point après avoir eu un accident de voiture. Cet homme est Paul Sheldon, célèbre écrivain à succès dont la renommé est attribuable à une série qu'il a écrite et dont le personnage principal est une femme du nom de Misery. De l'autre côté, nous avons Annie la fan numéro un de l'auteur. Elle lui a sauvé la vie et il l'en remercie... mais il se rend vite compte que son côté psychopathe pourrait très bien la lui enlever en un clin d'oeil. Oui elle est sa fan numéro un, mais elle n'accepte pas qu'il ait tué Misery à la fin du dernier roman et elle est prête à tout pour qu'il répare cette erreur.

L'histoire commence instantanément, sans détour superflus et chaque chapitre se termine juste sur la bonne note pour garder un suspense intense du début à la fin. On s'attache immédiatement à cet écrivain dont on comprend très bien les faits et gestes qu'il peut faire tout au long du roman; même si ces gestes peuvent être perçus en temps normal comme dégradants ou même carrément malsains. En fait, une forte sympathie envers ce personnage s'empare du lecteur pratiquement depuis le tout début. Comment faire autrement? Stephen King maîtrise tellement bien son texte... On ne peut que comprendre ce personnage et approuver tout ce qu'il fait.

La simplicité d'une telle l'histoire, jumelée à la complexité d'un personnage aussi intense que l'est Annie, est tout simplement savoureux. L'auteur réussit aisément à écrire un texte terriblement efficace. Les émotions ressentis par Paul à la vue de cette femme sont si intenses et merveilleusement bien décrites qu'il est facilement possible au lecteur de les ressentir aussi. C'est un récit cauchemardesque savamment mis en scène par Stephen King. Il y est question d'horreur bien sûr, mais d'horreur qui est parfaitement bien dosé!

Stephen King nous offre avec Misery un thriller effrayant; une histoire tout à fait plausible qui glace le sang. Un récit remarquable où celle qu'on croyait être la personne qui nous vient en aide se révèle finalement être le bourreau...
À lire pour tout les amateurs du genre.

25/03/2012

Partager


    Vos commentaires :