Auteur : Pélagie Hanotte

Pages : 180

ISBN : 9782322181155

Une famille dans un village de province.
Un récit blagueur, affligé ou poétique.
Un monstre isolé par ses fantasmes.
Snoop Babarem oscille entre la réalité et les rêves de l’héroïne. Jusqu’au point de non-retour où la limite entre ce qui est imaginé, et ce qui est, se fissure…

Note

Ce petit livre d’à peine 180 pages cache une histoire intéressante et même surprenante. Nous suivons le quotidien d’une mère célibataire de deux jeunes adolescents qui aime écrire. Seulement, son manuscrit semble maudit puisque le troisième éditeur à qui elle l’a envoyé vient lui aussi de mourir. Elle doit se rendre à l’évidence, jamais personne ne va lire ses écrits. Qu’à cela ne tienne, elle trouvera bien une façon d’être publiée un jour ou l’autre ! Ce troisième éditeur mort lui donnera un peu de temps, l’occasion de se concentrer sur son passé, pour trouver une explication peut-être à cette malédiction… et pouvoir ainsi se focaliser sur l’avenir et passer à autre chose.

L’histoire cache une petite touche d’humour, ce genre d’humour qui est parfois facile et parfois plus noir. Parce que dans sa tentative de vouloir en savoir un peu plus sur son enfance, elle découvrira des souvenirs enfouis bien loin, souvenirs qui amèneront beaucoup de questions et certaines réponses inattendues qui mèneront inévitablement à une finale de plus en plus sombre.

C’est vraiment un court roman. Un récit basé principalement sur le mental un peu instable du personnage principal. Le texte est parfois déstabilisant et désordonné, comme l’est cette mère. Une lecture à la fois légère et pétillante, et à la fois déstabilisante et obscure de par les révélations reçus. Le récit oscille entre la réalité et les rêves de ce personnage… jusqu’à ce qu’elle ne puisse différencier le vrai du faux. Le personnage se complexifie au fil des chapitres jusqu’au point de non-retour.

Petite livre qui peine à se rendre à 180 pages. Et malgré les embûches du personnage principal, la finale ramène le tout à l’instant présent. Cet instant où tout est rendu possible… cet instant où tout se joue…

Merci à l’auteure Pélagie Hanotte pour l’envoi de ce roman !

13/06/2021

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.