PETER PAN
    .:: James M. Barrie





252 pages

ISBN :
2-08-162213-0

C'est l'histoire des enfants Darlings, Wendy, John et Michael, et de Peter Pan, le garçon qui ne veut pas grandir.

La grande aventure commence la nuit où Peter revient chercher son ombre, et apprend aux enfants Darling à voler.

La petite silhouette verte entraîne, la nuit venue, à travers les airs, les enfants rêveurs vers un univers où se matérialisent leurs songes. Là, dans l'île imaginaire, vivent des fées, des sirènes, de fiers Peaux-Rouges, d'affreux pirates et le terrible Capitaine Crochet...




Commentaire personnel :

En pensant à l’histoire de Peter Pan, il nous vient inévitablement en tête le film d’animation de Disney dont beaucoup se souviennent comme étant un bon souvenir, mais sans plus.

Voici donc le récit magique qui nous fait (re)découvrir le pays de l’Imaginaire. Autant le dire tout de suite, Peter Pan fait partie de ces livres qui méritent pleinement d’être lu, puisqu’il s’agit d’une histoire qui passera toujours au travers les âges pour permettre à plusieurs générations encore de s’émerveiller en imaginant tous ces pirates, ces enfants perdus, ces sirènes et ces fées. Il est facile d’entrer dans ce conte et de se prendre pour l’un de ces personnages principaux - autant pour les adultes, mais surtout pour les enfants.

Une histoire riche en émotions où les aventures se succèdent à un bon rythme et où même les méchants y sont tellement attachants qu’il peut être triste d’en finir la lecture. En effet, le tout est écrit d’une telle manière qu’il est si aisé de s’y laisser emporter et de survoler ce pays, un peu comme si nous aussi avions le pouvoir de s’envoler pour un court instant, parcourant de ce fait l’Imaginaire d’un monde fascinant et enchanteur.

Un grand classique de la littérature qui a une place bien mérité dans toutes les bibliothèques, puisque cet enfant qui ne veut pas grandir se cache certainement un peu en nous tous, laissant ainsi place à un Imaginaire qui ne demande qu’à être retrouvé !


Partager


    Vos commentaires :