RENARD BLEU
    .:: Yves Beauchemin





376 pages

ISBN :
978-2-89430-934-6

Vous croyez avoir tout vu ? Des animaux parlants, ça vous dit quelque chose ? Dans ce livre, on en entend de toutes les couleurs : Renard Bleu et ses amis, le Canard Athlète, Gustave l'ours et d'autres, parmi lesquels, oui, des humains qui parlent eux aussi, bien sûr, même si certains sont... des squelettes ou des fantômes.
Malheureusement, certains de ces humains ne sont pas toujours sympathiques. Renard Bleu réussira-t-il à délivrer ses parents du sort inouï que leur a jeté l'exécrable sorcière Gertrude Grondin, alias Eulalie Laloux ? Est-ce même possible qu'il y parvienne ? On penserait que cette histoire se passe dans un pays étrange et lointain. Eh non !
Renard Bleu vit dans la région de Lanaudière, là où l'on trouve quelques-uns des rares animaux parlants de l'Amérique du Nord. Et partout où passe Renard Bleu, à Québec, à Clova, à Montréal et jusqu'à Kingston aux États-Unis, il ne laisse personne indifférent. Pas plus que sa quête ne laissera indifférents les lecteurs qui le suivront dans cette aventure, à propre­ment parler, extraordinaire. Un conte ? Une histoire vraie ? Chose certaine, un pur délice !
Beauchemin, passé maître dans l'art de raconter et dont l'imagination se révèle plus débridée que jamais, offre dans ces pages un récit à la fois étonnant, amusant et émouvant.


Commentaire personnel :

Yves Beauchemin est un auteur prolifique au Québec. Il s’est démarqué avec Le Matou publié en 1982 et qui fut porté à l’écran quelques années plus tard. Toutefois, c’est tout à fait par hasard que je suis tombé sur ce roman. Son titre et sa page couverture m’ont tout de suite intrigué et je voulais en savoir plus sur cette histoire de Renard Bleu. Je n’ai pas la prétention de dire que je connaissais d’avance Yves Beauchemin, puisque ce n’est pas le cas. Je n’ai jamais rien lu de lui et ce même si c’est un grand auteur Québécois. C’est donc avec Renard Bleu que je l’ai découvert. Et ce fut toute une découverte !

Qu’est-ce que cette histoire de Renard Bleu ? C’est tout simplement un fabuleux conte pour tous ! Une famille de renard parlant dont la femelle met au monde un renardeau tout bleu. Je dois avouer que j’ai tout de suite été séduit par l’idée d’animaux parlant et vivant au Québec, que ce soit par cette famille de renard, Gustave l’Ours ou même le Canard Athlète. Seulement, ma surprise ne s’est pas arrêtée là, puisqu’il y a beaucoup plus. En effet, on peut citer un squelette vivant, une sorcière ou même une famille de fantôme ! Et tout ça décrit d’une façon si incroyable que cette histoire s’adresse à un large public. Autant les enfants que les adultes y trouveront du plaisir à lire ce récit. Chez les plus jeunes, le fait d’y lire une histoire sur des animaux parlant est déjà très accrocheur. Pour l’adulte, l’auteur porte un regard sur la politique, sur l’éducation et même sur le capitalisme, avec juste la bonne touche d’humour mais surtout en y insérant de temps à autres des petites pointes bien placées qui visent certainement quelques personnes bien précise. On voit clairement que l’auteur a profité de cette histoire pour dénoncer tout en restant dans le « politically correct » avec son humour.

Parmi les points forts du livre, outre l’imagination débordante de l’auteur, on peut parler des noms donnés aux personnages. Ils sont merveilleux autant pour la sonorité qu’ils ont en les prononçant que pour le choix judicieux de ceux-ci. Je peux citer en exemple le nom de la sorcière qui est Eulalie Laloux. Avouez qu’avec ça, l’enfant en nous ne peut que sourire à chaque fois que nos yeux tombent sur ce nom !

Et dire que ce conte de Renard Bleu était une façon pour cet écrivain de raconter une histoire à ses enfants lorsqu’ils étaient plus jeunes. C’est merveilleux de voir qu’il a décidé de publier ce texte, en profitant maintenant que ses enfants sont grands, pour nous le raconter d’une façon moins enfantine. Parce que malgré le côté fantastique et grand public, il traite aussi de sujets importants et possède un côté sérieux malgré la grande place qu’y tient l’humour.

C’est magique, c’est nouveau et c’est accrocheur. J’ai été emballé dès le début. Franchement, c’est merveilleux !

11/01/2013

Partager


    Vos commentaires :