SEUL SUR MARS
    .:: Andy Weir





383 pages

ISBN :
978-2-8112-1651-1

Mark Watney est l'un des premiers humains à poser le pied sur Mars. Il pourrait bien être le premier à y mourir. Lorsqu'une tempête de sable mortelle force ses coéquipiers à évacuer la planète, Mark se retrouve seul et sans ressources, irrémédiablement coupé de toute communication avec la Terre. Pourtant Mark n'est pas prêt à baisser les bras. Ingénieux, habile de ses mains et terriblement têtu, il affronte un par un des problèmes en apparence insurmontables. Isolé et aux abois, parviendra-t-il à défier le sort ? Le compte à rebours a déjà commencé...



Commentaire personnel :


Voilà un roman qui donne carrément une claque à toute personne qui osera s’y aventurer! Un coup de cœur dont je ne m’attendais pas du tout. L’auteur, un certain Andy Weir, est inconnu de tous puisqu’il s’agit de son tout premier roman. Mais quel roman!

C’est sans préambule et de façon dramatique que débute cette histoire. L’auteur nous fait suivre Mark Watney au jour le jour via son journal de bord, après que celui-ci ait survécu au pire accident imaginable pour un astronaute : il se retrouve seul sur Mars sans possibilité de communiquer avec la Terre. Aussi, tien-t-il ce journal de bord en se disant qu’un jour, quelqu’un le retrouvera lors d’une prochaine mission… Il y fait donc mention de tout, laissant de côté tout le « charabia politicaly correct du langage adéquat de la NASA ». Il y fait même souvent preuve d’humour, ce qui donne l’avantage au lecteur de s’accrocher à lui, le rendant immédiatement sympathique.

Le personnage veut survivre et fera tout pour y arriver malgré le faible pourcentage de réussite possible. Le fait de commencer le récit de façon aussi précipité donne immédiatement le ton au roman et rend la lecture totalement « addictive » dès les premières pages. On apprend à faire face à tout ce chaos avec lui et il devient vite impossible de lâcher le livre.

Il est aussi très intéressant de voir l’histoire d’un autre point de vue – ce point de vue de Houston qui mettra tout en œuvre pour réussir un possible sauvetage. Et qui plus est, l’auteur fait preuve d’une grande crédibilité scientifique en détaillant le plus possible le sujet. Certains moments sembles tirés par les cheveux, mais restent toujours dans le domaine du plausible et c’est remarquable.

Ce premier récit d’Andy Weir se hisse admirablement parmi les grands romans SF du genre et n’a carrément rien à envier des auteurs de renoms! C’est un thriller survivaliste très prenant qui vaut largement le détour et mérite une place dans la bibliothèque de tout amateur du genre. Pas étonnant qu’il soit adapté en film. Si c’est ça son premier roman à Andy Weir, j’aurai du mal à contenir ma curiosité pour son deuxième!

À découvrir!

15/10/2015

Partager


    Vos commentaires :