Auteur : Dennis Lehane

Pages : 287

ISBN : 978-2-743-61150-7

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique dont les patients, tous gravement atteints, ont commis des meurtres. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité. Avec Shutter Island, Dennis Lehane est au sommet de son art. Ce roman a été récompensé par le grand prix des lectrices de Elle en 2004.  » Shutter Island brasse les obsessions de l’auteur… et atteint, avec une force bouleversante, au point incandescent de la fragilité des hommes.  »

Note

Dennis Lehane est un auteur reconnu pour son talent d’écrire des romans policiers, dont plusieurs se sont par la suite retrouvés au grand écran.Shutter Island fut d’abord pour moi un bon film qui m’avait beaucoup marqué lors de sa sortie. C’est en faisant des recherches sur le net par la suite que je me suis rendu compte que l’écrivain à l’origine de cette histoire était un nom qui ne m’était pas inconnu mais dont je n’avais encore jamais porté d’intérêt particulier…

J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à découvrir le style littéraire de Dennis Lehane. L’ambiance du roman est très bien rendue par le descriptif parfaitement contrôlé de l’auteur. Ayant déjà vu le film, je n’ai donc pas eu la surprise de la grande finale digne d’un thriller, mais j’ai bien aimé le style d’écriture de l’auteur. Il réussit à introduire le doute dans l’esprit du lecteur tout au long du roman sans toutefois en faire trop. C’est subtil et tout en douceur et c’est très bien fait.

J’ai finalement plongé dans le roman de Lehane avec l’envie grandissante de toujours en savoir plus malgré le fait que je connaissais déjà l’histoire. Ce n’est pourtant pas une lecture des plus extraordinaires, mais cet ouvrage est si bien mené dans son ensemble qu’il m’enlevait le désir de le reposer entre deux chapitres. Le personnage principal est attachant dans son imperfection et l’île possède un mystère attirant. Le côté psychologique est très bien exploité, bien sûr, puisqu’il s’agit après tout d’un hôpital psychiatrique. L’auteur tire les ficelles par ici, distille des rumeurs par là, tout en tissant en toile de fond un récit énigmatique et angoissant qui accroche facilement le lecteur.

Je ne connaissais Dennis Lehane que de nom, maintenant je veux tout connaitre de ses romans!

03/01/2016

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *