Auteur : Biz

Pages : 165

ISBN : 978-2-7609-3338-5

Steeve, grand lecteur, féroce critique de la société, raconte sa dernière année au secondaire marquée par la mort du quart-arrière des Spartiates, l’équipe de football de l’école Gaston-Miron.
La chute de Sparte ressemble à son auteur : drôle, cultivé, aux opinions féroces, aux désirs vifs, et dont la passion pour l’Histoire confère au récit une profondeur insoupçonnée. Son narrateur rejoint, par son esprit agile et caustique, ces grandes figures adolescentes à l’esprit torturé qui s’apprêtent à quitter l’enfance pour une aventure adulte pas piquée des vers…

Note

Biz est un membre du groupe de rap Québécois Loco Locass, groupe de musique qui est reconnu pour chanter des textes abrasifs sur notre société. Au fil des années, il a publié plusieurs romans. La chute de Sparte est le premier de cet auteur à se retrouver entre mes mains… Et il ne sera probablement pas le dernier!

Le récit traite de l’adolescence, cet âge ingrat qui est souvent difficile à passer. C’est l’âge du questionnement de soi, c’est l’âge où le « paraître » est si important. Nous suivons donc les tribulations du jeune Steeve dans sa dernière année du secondaire.

L’auteur dresse un portrait assez réaliste de la vie d’un adolescent tout en traitant de sujets très importants. Le côté très cultivé du jeune Steeve jumelé à son style direct, permet à l’auteur de mettre en évidence les problèmes de notre société, en éducation notamment, mais pas seulement… Le suicide tient une place importante dans l’histoire, quoique ce sujet arrive un peu tardivement dans le récit. Le personnage principal a donc tout le temps d’aborder divers sujets qui le dérange dans la société, que ce soit sur l’intimidation, la jalousie ou même la défense de la langue française… Ses opinions sont fortes et bien approfondis et ça pousse inévitablement à réfléchir.

Biz possède un grand talent d’écriture. Que ce soit pour les tournures de phrases, que ce soit pour les jeux de mots, le style littéraire est très intéressant à lire. L’auteur réussit à bien saisir la façon de penser des adolescents et je crois que ce livre réussirait à les accrocher assez pour leur permettre de réfléchir.

C’est parfois drôle, c’est parfois triste, mais à chaque fois les mots choisis réussissent à atteindre leur but. C’est un roman très court, mais percutant! Ça fait réfléchir et ça fait du bien!

21/05/2016

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *