SPISAK, UN CADEAU NE SE REFUSE PAS
    .:: Maryse Charbonneau
    .:: Site officiel






512 pages

ISBN :
978-2-89590-255-3

L'homme croit se connaître jusqu'à ce qu'il doive faire face à des situations qui le dépassent. Ce qu'il estimait mauvais un jour lui semblera étrangement acceptable le lendemain. Je considère que je suis un homme bon. Je tente d'être un époux généreux, un père aimant, un employé obéissant et un ami fiable.
À l'hiver 1566, j'ai fui ma Hongrie natale, traversant la frontière avec femme et enfants vers un avenir meilleur. J'ignorais alors que cela me conduirait à un choix déchirant: mourir ou les abandonner...
Un choix qui mènera Graigor Spisak à traverser les époques en se joignant à un groupe d'Immortels. Il raconte son étonnant destin et son incroyable aventure dans cette épopée qui passionnera les amateurs de fantastique et d'histoire.




Commentaire personnel :



Note : 4.5/5

Parfois, il nous arrive de tomber sur une histoire par hasard qui mérite d'y aller droit au but, sans détours superflus, et c'est le cas avec Spisak de Maryse Charbonneau. Ce roman est réellement très bon! Lorsque l'auteure m'a contacté pour « avoir l'honneur de lire une critique » sur son roman via Lecture-Évasion.com, j'étais un peu sceptique. Je n'aime pas trop l'idée d'être obligé de lire un roman pour en faire la critique publique en sachant qu'il est possible qu'au final le roman ne m'intéresse pas du tout...

Je ne sais pas trop comment l'expliquer. Le mieux que je puisse faire serait peut-être de dire que ce n'est rien de bien nouveau, mais revisité de façon complètement nouveau! Ce roman démontre beaucoup d'atouts et très peu de lacunes, offrant beaucoup aux lecteurs pour ne pas l'ennuyer. Le fantastique se mêle habilement à l'historique et malgré la complexité de l'histoire le tout se lit aisément et est très rafraîchissant.

Les personnages et l'histoire sont approfondies et très bien travaillés. Le côté historique prend une bonne place dans le récit et a certainement demandé un temps considérable à l'auteure pour faire ses recherches. Visiter des villes connues dans un temps aussi reculé est exceptionnel et le lecteur se prend rapidement au jeu et se laisse séduire facilement par les descriptions qui en sont faites. C'est beau, c'est enchanteur par moment et c'est particulièrement intéressant de suivre les personnages sur des décennies sans jamais les voir vieillir. Parfois le sujet passe du coq à l'âne sans trop d'explication, mais encore là, toujours de façon subtil et fluide. Le lecteur n'est donc pas trop déstabilisé dans sa lecture puisque le tout coule de source. Aussi, certaines longueurs semble parsemer l'histoire, mais dans ces moments il y a tout de même assez d'attraits pour ne pas vouloir laisser le roman de côté trop longtemps.

Et à travers tout ça, une histoire d'amour se développe, apportant au récit un côté passionnel qui permet de tisser une toile d'ensemble assez unie. Je ne suis pas un amateur de romance dans les romans, privilégient avant tout le fantastique, la fantasy ou la science-fiction. Qui plus est, lire une histoire d'amour homosexuelle est encore plus rarissime. Mais le tout est ici mené de main de maître de la part de Maryse Charbonneau, qui parvient à rendre sensuel certains passages sans jamais développer dans les détails, réussissant ainsi à séduire son lectorat sans jamais le déstabiliser.

Il est clair que Maryse Charbonneau possède un talent pour l'écriture. Le texte que j'ai lu et la rapidité avec laquelle j'ai terminé cette lecture le prouve assez bien! Peut-être se cachent-ils quelques erreurs ici et là, mais il y en a très peu et la qualité littéraire est nettement au dessus de bien d'autres auteurs reconnus. Elle n'a rien a envier à personne de ce côté et j'ai franchement bien aimé son style.

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en débutant ce roman, mais Maryse Charbonneau a réussi de façon remarquable à titiller le curieux en moi tout au long de ma lecture. Je ne me suis vraiment pas ennuyé et je peine à imaginer que je devrai attendre avant de voir le deuxième tome publié.

Un énorme merci à Maryse Charbonneau qui m'a permis de sortir de ma zone de confort. L'ambiance de ce roman et su m'accrocher facilement et j'ai développé une complicité inattendu avec les personnages principaux. En le refermant pour la dernière fois, j'ai eu la forte impression de terminer plus qu'un bon roman. J'ai eu l'impression de laisser aller de bons amis..!

21/11/2016

Partager


    Vos commentaires :