Auteur : Stephen King

Pages : 717

ISBN : 2-7242-9264-2

Ralph Roberts, habitant Derry (Maine) , la soixantaine, perd sa femme atteinte d’une tumeur au cerveau. Quelques mois plus tard, il commence à souffrir d’insomnies et dort chaque nuit quelques minutes de moins, se réveillant chaque fois un peu plus tôt. Pensant à un contrecoup suite à la mort de sa femme, il essaye de nombreux remèdes, conseillés par ses voisins et connaissances mais rien n’y fait : son état se dégrade lentement, souffrant d’abord de problèmes de mémoire pour ensuite commencer à avoir des hallucinations : le monde se remplit parfois de couleurs vives et il voit les auras des gens.
Ralph, après toutes ces hallucinations, commence à voir des choses vraiment bizarres comme des nains deguisés en docteur avec une paire de ciseaux a la main. Une de ses connaissances, Loïs Chassey, a également des insomnies et voit aussi des couleurs. Ensemble, ils nomment les trois docteurs Clotho, Lachesis et Atropos d’après le nom des Moires. Alors que les deux premiers sont plutôt bienveillants, Atropos est lui au service d’une entité malfaisante nommée le Roi Cramoisi ou le Roi pourpre.
En parallèle, la visite prévue à Derry d’une féministe en faveur de l’avortement et du libre choix des femmes à décider soulève les passions et les haines de la ville, dérapant parfois en violences. Le Roi Cramoisi a l’intention de profiter de cette agitation pour se débarrasser d’un enfant nommé Patrick Danville et a manipulé dans ce but un ancien voisin de Ralph. Celui-ci va avoir la lourde tâche de l’arrêter.

Note

Stephen King est passé maître dans son domaine depuis de longues années déjà. J’adore cet auteur, j’aime son côté particulier et son don pour nous transmettre ses idées. Et j’aime toujours me lancer dans un nouveau roman et d’en découvrir encore plus. Celui-ci, il a été choisi via un défi de la page Québec Livresque pour moi. Et c’est avec un plaisir non dissimulé que je m’y suis attaqué !

Stephen King nous transporte cette fois dans une histoire où le rythme est tranquille. Qui aurait cru que d’être insomniaque pouvait nous amener à voir avec notre troisième oeil… à voir ce qui est invisible aux yeux humains ? C’est ce que l’auteur nous dévoile dans ce roman. Mais ce qui commence par des nuits d’insomnies pour le vieux Ralph se terminera par une histoire qui va bien au-delà de sa compréhension… et de la nôtre !

Le rythme du récit est lent. Et malheureusement, l’auteur y va de descriptions à n’en plus finir et, si cela ajoute de la profondeur aux personnages, ça ajoute aussi beaucoup de longueurs. Ça peut être déconcertant par moment, mais le King étant le King, c’est toutefois un risque calculé de sa part puisqu’il réussi tout de même à s’en sortir en accrochant suffisamment son lectorat pour ne pas le faire décrocher. Lecture fastidieuse par moment – l’action étant pratiquement absent durant la première moitié du livre -, mais le lecteur qui s’accroche un tant soit peu découvrira une histoire aux proportions incroyables. C’est long, certes, mais c’est long de façon parfaitement bien contrôlé. Chaque nouveau chapitre nous apporte des éléments de plus, bien tranquillement, comme si l’auteur savait d’avance que s’il nous en dévoilait trop en peu de temps, nous ne pourrions le supporter… En prenant le temps de bien implanter son décor et ses personnages, l’auteur tisse sa toile autour de nous pour nous empêcher de relâcher le livre une fois la moitié atteint…

Bon, c’est lent comme lecture. Et alors ? Les quelques longueurs ne sont rien en comparaison des personnages à qui l’on s’attache de plus en plus. Les thèmes abordés sont intéressants et plus intéressant encore la façon dont le King nous dévoile le tout. Le fantastique qui entoure cette histoire est tout en subtilité malgré l’invraisemblance du récit et s’accorde bien avec le style que l’auteur a voulu nous transmettre. Bien sûr, Stephen King y va de quelques surprises en intégrant des éléments de d’autres de ses romans, notamment La Tour Sombre dont le clin d’oeil ne peut que sortir le sourire chez le fan en moi. Et en plus, quand il est question aussi d’intégrer Le Seigneur des Anneaux à cette histoire (oui, oui, vous avez bien lu!), c’est alors bien plus qu’il ne m’en fallait pour me faire apprécier encore plus ce roman !

Voilà un roman de Stephen King qui est très intéressant. Pas facile et complexe parfois, mais pourtant bien simple et efficace. Un King comme je les aimes !

18/04/2020

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *