Auteur : Sylvain Johnson

Pages : 382

ISBN : 978-2-89819-003-2

«Le policier à proximité trouva enfin le courage de faire feu à son tour. Il toucha sa cible au cou; la balle en plomb s’écrasa sur la peau de Carl avant de chuter au sol. Les deux policiers suivirent le projectile du regard, incapable d’assimiler son manque d’effet. Ils ne comprenaient tout simplement pas ce qui se passait, le moment défiait toute logique. Cette seconde d’inattention de leur part fut suffisante pour que Carl fonde sur eux.»

Un objet non identifié s’écrase dans la campagne mauricienne. Un couple dysfonctionnel récupère un nouveau-né dans l’épave extraterrestre.

Un enfant doté de pouvoirs surhumains.

D’aussi grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités.

Sauver le monde? Faire le bien? Ou n’être que le produit de son environnement?

Certaines légendes naissent pour contrer la noirceur, d’autres pour la répandre…

Note

Nous connaissons tous l’histoire de Clark Kent, cet enfant arrivé de l’espace pour s’écraser avec son vaisseau en plein champ sur terre. Sa force surhumaine, ses pouvoirs exceptionnels et sa faculté de s’extirper de la force de la gravité terrestre et de s’envoler dans les airs en collants moulants, cape à l’arrière qui claque au vent. Il est devenu Superman et a su utiliser ses nombreux pouvoirs pour faire le bien, pour aider les humains… Mais que serait-il advenu si ce même enfant était tombé entre les mains d’un couple dysfonctionnel ? Ce jeune enfant si bien élevé dans la famille Kent aux bonnes valeurs… nous en sommes bien loin. Car dans cette histoire, notre petit homme n’a pas autant de chance. C’est chez les Dumoulin qu’il est tombé. Chez cette mère hautement religieuse, mais surtout chez ce père alcoolique, profiteur et violent… Un père qui y voit là plus une façon de devenir riche que…d’être père.

Sylvain Johnson nous raconte donc son histoire du sur homme. De façon plus sombre, de façon plus horrible. Car voyez-vous, ce jeune garçon n’a pas la chance d’être élevé avec de bonnes valeurs. Il n’a pas d’ami, pas de famille qui s’occupe vraiment de lui… outre son paternel adoptif qui l’utilise carrément pour ses larcins. Égoïste pur, homme sans aucune valeur ni respect pour autrui, Michel Dumoulin ne sera certainement pas un exemple pour ce jeune enfant.

L’auteur nous décrit les personnages de son bouquin de façon à les détester à plusieurs niveaux différents. La haine gronde dans ce récit. La haine et la vengeance. La haine et la puissance… comment réagir avec une force aussi puissante qui coule dans ses veines ? Comment réagirions-nous à sa place face à tous ces événements ? Parce que lorsque cet enfant décide de laisser sortir un tant soit peu ses pouvoirs, c’est avec de la haine qu’il les utilise pour faire du mal aux gens.

Un Dieu parmi les hommes nous raconte donc le côté sombre de ce qu’aurait pu devenir ce bambin extraterrestre s’il n’était pas tombé entre les bonnes mains de la famille Kent. On a beau détester certains personnages, on a beau ne pas être en accord avec les agissements de cet enfant qui grandit et devient un homme aux pouvoirs infinis, mais au final, lorsque la dernière page est tournée, on se rend compte que tout était parfaitement aligné pour que le récit soit tissé presqu’à la perfection. Les pages tournent rapidement, les images sont claires dans notre tête. C’est là la force de Sylvain Johnson ; faire d’un récit un événement cinématographique dans notre tête. Et les images ne sont pas toujours joyeuses…!

C’est donc un récit de super-héros me direz-vous ? Pas vraiment. Parce qu’ici, notre sur homme ne se servira pas de ses pouvoirs pour faire le bien. Bien au contraire ! Les parallèles sont vite faits entre ce roman et la véritable histoire de Superman. Sylvain Johnson réussi à prendre l’essence même de cette histoire pour en faire son propre récit glauque et totalement différent. Et c’est grandement réussi !

Un Dieu parmi les hommes… certes. Mais cette fois, faites place à un Dieu maléfique et tremblez devant sa haine et sa fureur… Et priez pour en sortir vivant !

30/07/2020

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *