Auteur : Stephen King & Peter Straub

Pages : 650

ISBN : 978-2-221-09818-8

Tome 1 : Talisman
Une plage déserte, quelque part sur la côte Est des États-Unis. Jack Sawyer, douze ans, scrute l’horizon en proie à de sombres pensées… Sa mère, une ex-reine des séries B, se meurt d’un cancer, et Jack désespère de pouvoir l’aider. Le vieux Speedy Parker, joueur de blues devenu gardien du parc d’attractions voisin, lui révèle l’existence d’un autre monde, qu’il appelle les Territoires. Cet endroit magique ressemble à celui du cycle de La Tour sombre. Le ciel y est transparent et profond. Les senteurs sont plus fortes, et tout y est soudain plus clair. C’est là que se trouve le Talisman, le seul remède qui puisse sauver sa mère. Cependant ce monde féerique est aussi terriblement dangereux.
Après des semaines d’épreuves au cœur de l’enfer et du désespoir, sautant d’une Amérique hyperréaliste et cruelle aux Territoires ensorcelés, Jack finira par découvrir le Talisman. Mais saura-t-il résister à la force extraordinaire qui s’emparera alors de lui et vaincre ses propres démons ?

Note

L’histoire du Talisman que nous proposent S. King et P. Straub est pour le moins très spéciale. Et pourtant, j’ai eu du mal à embarquer dans ce récit. C’est avec un début relativement lent que les piliers sont mis en place et aussitôt que l’histoire est bien commencée, j’ai eu l’impression que le tout était pour le moins (trop) facile pour le personnage principal qui se laisse embarquer sans se poser trop de questions sur le pourquoi et le comment de l’idée de son aventure… Ce début un peu trop léger à mon goût m’a un peu refroidi en débutant ce roman…

Et puis, soudainement, les auteurs nous entraînent dans un monde parallèle brillamment imaginé et terriblement bien imagé. De ce début facile ressort par la suite des aventures incroyables, pour se terminer sur un côté sombre très bien développé qui ne peut laisser quiconque indifférent. De ces mondes inter reliés nous sera dévoilé différentes idées empruntées à différents genres ; de la fantasy et du fantastique bien sûr, mais aussi un peu de science-fiction et un soupçon de thriller. Et ces idées sont franchement très bien menées ! C’est cohérent, c’est approfondi et c’est minutieusement peaufiné pour permettre au lecteur de ne jamais décrocher. Des longueurs ? Oui, bien sûr qu’il y en a. Mais elles passent rapidement et ne font pas assez de dégâts pour rendre la lecture ennuyante.

C’est donc un véritable voyage initiatique que Jack vivra. Ce jeune personnage principal, douze ans seulement, mûrira tout au long du récit. Il progressera de façon époustouflante, prenant confiance en lui et devenant plus adulte au fur et à mesure que des choix s’imposeront à lui. Il fera des rencontres extraordinaires – Wolf en particulier – tout comme il se fera prendre en chasse par des monstres toujours plus effrayants les uns que les autres. Les scènes que nous partage les auteurs font parfois froid dans le dos, nous donnent des frissons ou bien nous font verser quelques larmes… de bonheur mais aussi de tristesse. Ce sera un voyage épuisant, autant pour notre personnage que pour nous-même.

Évidemment, on ne peut pas parler de cette histoire sans faire plusieurs rapprochements avec le cycle de La Tour Sombre de Stephen King. La magie de cette fameuse Tour est puissante et envoûtante et elle se ressent même jusque dans ce roman. Plusieurs clins d’œil à certains autres romans du même auteur sont aussi facilement décelables. Qui plus est, à plusieurs reprises il est possible de voir des hommages à d’autres auteurs populaires. Ce qui – bien que ça n’apporte strictement rien au récit – est intéressant à découvrir.

Le premier de ces deux tomes du Talisman a fait tranquillement son œuvre en moi. Son début un peu bâclé à mon goût – du moins pas assez peaufiné – m’a quelque peu déstabilisé a priori. Mais par la suite l’attachement que l’on peut ressentir pour le petit Jack se transforme tranquillement en un amour fort et véritable. Un amour que seul le King peut me faire ressentir. Le deuxième tome est déjà dans ma bibliothèque… gageons qu’il ne restera pas très longtemps à m’attendre !

09/07/2018

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *