Auteur : L. Ron Hubbard

Pages : 399

ISBN : 2-920129-2

Tome 1 : Les derniers hommes
Au 30e siècle, à la surface de la Terre, il ne reste que quelques milliers d’hommes qui survivent de façon précaire. Ils ont oublié leur culture, la science, la technologie. Mille ans auparavant, les Psychlos sont arrivés d’une autre galaxie. Barbares conquérants, pilleurs des planètes habitées, ils ont liquidé l’espèce humaine avant de s’installer sur Terre.
Quelque part dans les Montagnes Rocheuses, le jeune Jonnie Goodboy Tyler a décidé de quitter son village, de se risquer dans le désert, en dépit de tout ce que l’on raconte sur « les monstres », dont les engins brillants tournent dans le ciel. Il veut retrouver « le Grand Village », l’une des puissantes cités que les hommes édifièrent autrefois. C’est ainsi qu’il sera capturé par Terl le Psychlo. Enfermé dans une cage comme un quelconque animal, il commencera une lutte faite de patience et de ruse, découvrira la culture en même temps que les faiblesses des tyrans extraterrestres. Il préparera la grande révolte des hommes…

Note

Imaginez un futur où l’espèce humaine a pratiquement été décimé de la surface de la Terre par une espèce bien plus puissante. Les derniers hommes vivants – à peine une poignée – se sont caché pendant plusieurs siècles, voyant leur évolution régresser au fil des générations…

À travers tout ça, nous suivons Jonnie, un jeune homme qui rêve d’aventure et qui ne croit pas à ces « monstres » qui ont attaqués il y a dix siècles de cela. Il n’en a jamais vu et si par malheur il finissait par en croiser un, il avait toujours son bâton sous la main pour se défendre. Mais ce qu’il découvrira en s’aventurant dans une ancienne ville en ruine le mettra sous le choc. Et si les légendes de son enfance étaient véridiques…?

L’auteur nous démontre ici tout un talent pour l’écriture. C’est du lourd et pourtant ça se lit très bien. L. Ron Hubbard a réussi le pari d’inventer un univers des plus développé et des plus complexe jamais écrit à l’époque. Et force est de constater que même de nos jours, ce roman possède tous les attributs nécessaire pour faire adhéré le lecteur dès les premières pages.

L’histoire s’échelonne sur une longue distance et ça paraît. En effet, il y a quelques longueurs, surtout en milieu de roman, ce qui donne une certaine lourdeur au récit. Et pourtant, tout ce qui s’y trouve est intéressant et bien exploité. Le lecteur découvre en même temps que le personnage principal ce qui est advenu à la race humaine plus de mille avant auparavant.

Le récit de Jonnie se transformera tranquillement en histoire de résistance très bien mené, ce qui découlera vers de la science-fiction militaire des plus réussi. C’est très crédible et les forces militaires dont dispose la race des Psychlos donne terriblement froid dans le dos. Ils sont bien en avance sur nous… Il y a de quoi faire des cauchemars.

Bien franchement, je n’aurais pas cru que ce roman puisse me transporter aussi facilement dans un autre monde. Le style est clair même si le sujet est des plus lourd et malgré le sentiment d’avancer trop lentement dans l’histoire, le lecteur développe une complicité avec Jonnie qui est des plus extraordinaire. C’est complexe tout en étant accessible à un large public… si celui-ci est prêt à vouloir s’investir un tant soit peu dans un cycle aussi bien travaillé. C’est une épopée des plus incroyables qui annonce une suite des plus captivantes!

J’applaudis bien haut et bien fort le talent de cet auteur que je ne connaissais pas du tout. Et vivement le tome suivant qui m’attend bien sagement dans ma PàL!

19/03/2017

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *