Auteur : Orson Scott Card

Pages : 378

ISBN : 2-84172-002-0

Tome 1 : Basilica
Basilica est une ville dirigée par les femmes, dans laquelle culture et tradition sont les maîtres mots. Les hommes ne peuvent y résider que sur l’invitation expresse de leurs compagnes. C’est pourtant l’un deux, volemak, qui reçoit de surâme, l’ordinateur-dieu veillant au bien-être du monde, une vision d’apocalypse : Basilica, et, au-delà toute la planète Harmonie, sont sur le point de disparaître dans un déluge de feu. Mais à cause de quoi ? Ou de qui ? Alors que les tensions politiques grandissent entre les différentes factions de Basilica, Nafai, le benjamin de Volemak, s’efforce d’aider son père dans la quête de la vérité. Mais il semblerait que Surâme ait d’autres ambitions pour l’adolescent…

Note

Dans un futur lointain de plus de 40 millions d’années, la race humaine se retrouve sur une planète nommée Harmonie. Sur cette planète, ce sont les femmes qui ont le pouvoir depuis aussi longtemps que l’homme se souvient. La planète Terre originelle semble être totalement disparue depuis très longtemps, ou du moins s’en est presque une légende. Certains prétendent que ce sont des armes aux conséquences apocalyptiques – inventées et utilisées par l’homme! – qui a mené à la destruction de la planète. Il faut comprendre que sur Harmonie la paix règne depuis plusieurs millions d’années et que les technologies du passé sont justement chose du passé. Pour une raison obscure, le super-ordinateur qui s’occupe de la race humaine depuis ces millions d’années – qui nous protège littéralement contre nous-même – décide de lancer une ultime mission avant que son programme ne devienne complètement obsolète. Cette mission a pour but de sauver la race humaine…

Voilà ce que nous propose Orson Scott Card dans cette histoire en cinq volumes. Et pourtant j’étais loin d’imaginer où l’auteur voulait en venir véritablement. Dans ce premier tome, Orson Scott Card installe tranquillement les personnages et l’intrigue pour créer l’ambiance de l’histoire. C’est un peu long à démarrer, les rebondissements étant même pratiquement absents, tout comme le suspense qui semble faire cruellement défaut.

Et pourtant… j’ai eu beaucoup de plaisir à arpenter les rues de Basilica et à découvrir ce monde matriarcale et si différent du nôtre. J’ai eu du plaisir aussi à découvrir les personnages, cette famille qui semble un peu dysfonctionnelle mais qui devra se serrer les coudes pour s’en sortir convenablement. L’action est peut-être un peu trop laissé de côté en début de roman, mais le lecteur se rend vite compte que ce n’est pas les rebondissements qui rempliront les pages. Et pourtant j’ai accroché!

Le style de l’auteur est relativement simple et permet de faire abstraction de tout et de se concentrer sur le récit. C’est une histoire originale qui pousse inévitablement le lecteur à méditer sur les défauts de l’humanité, sur sa façon de toujours vouloir utiliser la force et faire la guerre pour aboutir aux désirs de quelques-uns, même si au final ça peut être très néfaste pour l’homme, voire même pour la nature ou la planète elle-même!

Au final, c’est un roman rempli d’humanisme qui saura plaire aux amateurs de S-F qui sort de l’ordinaire. La faible présence d’action ne m’a pas empêché d’apprécier cette lecture, qui se rapproche plus de la ballade tranquille que d’un suspense incroyablement technologique. C’est relativement simplet dans son ensemble, mais on se rend compte assez rapidement que ce premier tome n’est finalement qu’une simple base pour installer par la suite les piliers de la série à venir. Et ça promet!

22/09/2016

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *