Auteur : Tom Clearlake

Pages : 433

ISBN : 978-2-95613-16-32

Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps sont retrouvés morts, exsangues.
Le 36 est sur la brèche.
Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang.
Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque.

Note

Voilà le troisième roman de Tom Clearlake qui se retrouve entre mes mains. J’ai lu et bien aimé L’essence des ténèbres et Tréfonds, ses deux premiers romans. Aussi, lorsque j’ai été contacté par son assistante pour m’offrir son dernier roman, je n’a pas hésité et j’ai tout de suis empressé. Connaissant la plume de cet auteur, je savais d’avance que ce nouveau récit serait bien sanglant et addictif. Et j’avais raison !

Déjà avec le prologue, le lecteur est immédiatement happé par le récit. On découvre alors que ce sera une histoire peu banale qui saura nous faire frissonner à plusieurs reprises. Nous suivons la capitaine Julie Delorme dans sa première affaire ; un jeune enfant de dix ans a tué ses parents et tout porte à croire qu’il a bu leur sang ! Plusieurs années passent et un charnier est découvert à Belleville qui ramènera les souvenirs de sa première enquête en mémoire. Plusieurs corps on été retrouvés et ils ont tous été vidés de leur sang. Le rapprochement est simple, mais Julie ne se doute pas alors qu’elle met le doigt dans un engrenage terrifiant.

Julie Delorme est un personnage plutôt intéressant et bien vite le lecteur s’attache à elle. Quant aux autres protagonistes de l’histoire, certains valent plus le détour que d’autres, mais tous ont une profondeur intéressante. À chacun leur forces, à chacun leur faiblesses et toujours dans le but de les rendre plus travaillés. Nous les suivons à tour de rôle dans leurs enquêtes qui les mèneront au plus profond de l’horreur.

L’auteur s’amuse à ajouter une petite touche de fantastique dans son récit pour rendre ce thriller efficace et addictif. Chaque chapitre apporte son lots de questions et de réponses et l’auteur tisse sa toile avec une poigne ferme et directe. Le texte est fluide et agréable à lire et bien vite le lecteur devient avide de connaître la suite. Certaines maladresses se glissent entre deux paragraphes, mais sont bien vite balayées par les nombreux passages plus aboutis. Tout au long du roman la tension monte, degré par degré, pour finalement mener à une finale digne du roman.

Tom Clearlake reste fidèle à lui-même avec Avides puisque ce dernier nous dépeint une histoire sombre et ténébreuse. Le mal est visité de différentes façons dans ses romans et force est de constater qu’il a encore en réserve plusieurs bonnes idées sur le sujet !

Merci à Tom Clearlake pour l’envoi de ce roman !

29/02/2020

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *