UNE PLACE À PRENDRE
    .:: J.K. Rowling
Du même auteur
    .:: Harry Potter
    .:: Les Contes de Beedle le Barde





680 pages

ISBN :
978-2-246-80263-1

Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre...
Comédie de moeurs, tragédit teintée d'humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adulte révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige.



Commentaire personnel :


Note : 3.5/5

Cinq ans après la publication du dernier Harry Potter, voici enfin le nouveau roman de J.K. Rowling - Roman que beaucoup de fans attendaient avec impatience. Il faut le dire immédiatement, ce roman pour adultes ne pouvait pas être plus différent de ce que l’auteur nous a fait connaître par le passé !

L’écriture reste très fidèle à l’auteur. Les phrases sont relativement simples et très fluides malgré la longueur de certaines. Le lecteur ne butera que très rarement sur un mot qu’il ne connait pas. Nous avons quelque fois l’impression d’une écriture laborieuse, mais la simplicité des mots permet à tous d’avancer assez rapidement dans la lecture.

C’est somme toute un livre agréable à lire et passablement intéressant tout du long, mais force est de constater que plusieurs longueurs font en sorte que ce roman ne plaira certainement pas à tous. Qui plus est, des 680 pages que compte ce roman, au moins 200 auraient pu en être retranchées… Il est fort possible que les fans de la série Harry Potter seront un peu déçu par ce roman qui ne comporte aucune magie, il n’y a que la vie des habitants d’un petit village dont tout semble si idyllique mais qui au final se révèlera tragique. La vie comme elle est parfois, malheureusement…

La finale est très intéressante, mais très peu marquante dans son ensemble. N’empêche, cette fin à su faire remonter la note que je donne à ce roman… encore faut-il s’y rendre ! Une place à prendre est tout de même un bon roman, mais la complexité de l’intrigue pratiquement absente n’en fait pas une histoire qui mérite une place importante dans ma bibliothèque. Je suis bien heureux de l’avoir lu – surtout que je voulais savoir si J.K. Rowling était capable d’écrire autre chose – mais j’ai souvent eu l’impression au fil de ma lecture que si ça n’avait pas été écrit par cet auteur, j’aurais peut-être refermé ce roman avant la fin. Rowling prouve qu’au-delà des Harry Potter elle sait écrire, même s’il y a quelques lacunes dans son style. Toutefois, ce n’est pas tout de savoir écrire. Il faut aussi avoir de bonnes idées…

C’est donc un bon roman, mais sans plus. Il n’y a rien d’innovant dans cette histoire. Je n’en ressors pas très déçu… mais pas emballé non plus !

20/10/2012

Partager


    Vos commentaires :



Note : 3/5

Enfin, j’ai terminé ce roman… J’avoue ici que j’ai poursuivi ma lecture à cause que c’était J.K. Rowling. Étant un fan inconditionnel des Harry Potter, j’attendais avec impatience la sortie d’un nouveau livre de cette auteure. J’avoue avoir été quelque peu déçu, mais bien content d’avoir poursuivi ma lecture. La fin est très bien et a aussi changé l’idée que je m’y étais fait tout au long.
Nous suivons plusieurs familles. J’ai particulièrement adoré les Wedon, mère droguée ayant 2 enfants, ado et enfant, qui tentent de s’en sortir, mais où plusieurs embuches et tentations se retrouvent sur leurs chemins. J’ai aussi aimé les Wall, avec leur père bipolaire, la mère « soumisse » et l’enfant révolté.
En gros, l’histoire est un peu lente. Souvent, je me confondais avec un SK. Les longues descriptions du cheminement de chaque personnage, leurs parcours, banal au premier coup d’oeil, jusqu’à ce que l’on arrive à la fin du roman, où tout prend son sens, où nous nous sommes attaché aux personnages grâce aux longues descriptions de leur quotidien, où les tragédies ne touche.
Au final, une histoire qui n’est pas à tout casser, mais qui est tout de même agréable pour ceux qui aiment les drames politiques.

Dom, le 14/11/2012