Auteur : Biz

Pages : 95

ISBN : 978-2-7609-3657-7

À la naissance de son fils, un homme sent tomber sur ses épaules tout le poids du monde. Écrasé par le quotidien, réfugié dans son lit, il entre alors en lui et s’engage sur un radeau dans la traversée du marais.

Avec un sens aigu du détail qui fait mouche, le rappeur Biz explore le côté obscur de la vitalité qui nous fait tout voir en noir et souhaiter ne plus jamais quitter le lit, cette embarcation de fortune qui nous permet de sonder le néant de nos dérives.

Biz est membre du groupe rap Loco Locass depuis dix ans. Dérives est son premier récit de fiction.
Note

Je connais Biz depuis belle lurette avec ses chansons et sa poésie musicale. Plus récemment, je l’ai connu avec ses écrits livresques et dernièrement j’ai eu un gros coup au coeur en lisant Naufrage, un petit roman coup de poing qui m’a rendu triste durant quelques jours. Je ne savais pas si ce roman-ci allait être tout aussi triste et c’est donc avec appréhension que je l’ai débuté.

On ne peut passer sous silence le texte que couche sur le papier l’auteur. Sa plume nous décrit des moments difficiles de la paternité, de la joie d’être nouveau papa à la déprime de voir sa vie chamboulée. Il décrit cet état dépressif, le côté psychologique qui en prend un coup, de façon très directe et crue. On y découvre que la joie d’être père est vite éclipsé par les côtés rébarbatifs de la petite enfance. Bref, on y lit l’état dépressif d’un nouveau père qui s’accroche malgré tout à la vie et qui fait tout pour s’en sortir.

Le sujet n’est pas des plus facile. Mais devons-nous nous attendre à autre chose de la part de Biz ? N’est-ce pas avec ce style qu’il a su se démarquer ? Force est de constater que oui, parce que cette histoire est tout aussi triste à lire et pourtant si magnifique. Contradictoire me direz-vous ? Oui, peut-être. Mais c’est ce que Biz nous raconte…

Mon ami Kevin m’a prêté ce petit livre en me disant : « Tiens ! Après ça tu te demandera pourquoi tu as fait des enfants ! » Et il avait raison. En lisant ce texte, un papa ne peut passer à côté de ce genre de question. C’est un sujet sombre et pourtant ce petit livre est aussi rempli de lumière. Parce qu’au final il nous apprend un peu comment ça fonctionne d’être père. Il est possible parfois de voir un gouffre géant s’ouvrir à nos pieds tant la vie change drastiquement. Être père ne s’apprend pas. On fait des choix, ou on en fait pas. Et vivre avec l’impression de ne pas pouvoir être à la hauteur de la tâche peut brisez un homme. Mais lire que nous ne sommes peut-être pas seul à vivre des moments difficiles malgré la beauté de la vie de nouveau papa peut nous faire du bien.

Le plus grand bien !

06/01/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *