Auteur : Danny Rotondo

Pages : 276

ISBN : 978-2-89786-471-2

Tome 2 : Le Grand Livre d’Incantations
L’aventure se poursuit : les gardiens du temps se sont vu confier la mission de retrouver le Grand Livre d’incantations, livre précieux contenant tous les pouvoirs divins et risquant de tomber entre les mains des créatures ennemies. Égo et Maléasse convoitent justement ce trésor perdu afin d’assouvir leur soif de vengeance. À nouveau, nos héros rencontreront maints obstacles disséminés entre la Grèce et Rome, en passant par la fabuleuse Atlantide.
Note

Deuxième roman de la trilogie des Gardiens du Temps, Le Grand Livre d’Incantations de Danny Rotondo reprend là où le premier s’était achevé. On y retrouve donc nos gardiens qui doivent cette fois à tout prix trouver le livre magique pour sauver le monde. Mais le prix à payer peut-il être trop élevé ?

Cette fois, l’intrigue se complexifie judicieusement et amène une certaine profondeur intéressante au récit qu’on ne retrouvait pas dans le premier tome. Le texte, bien qu’il soit toujours aussi fluide et simple, s’améliore dans cet opus, démontrant un récit mieux travaillé que le précédent et bien plus accrocheur ! Le roman est court et se lit très bien. L’imagination débordante de l’auteur nous fait voir beaucoup de magie et de batailles, au grand plaisir du lecteur.

Nos héros se retrouveront encore une fois dans des moments clés de notre passé, courant en tous sens pour retrouver la trace de Platon lui-même. Le côté historique que l’auteur raconte est encore une fois très agréable à lire et permet à tout lecteur d’apprécier encore plus cette lecture.

Bien sûr, quelques lacunes émergent du texte de temps en temps, mais rien pour décourager son lectorat. La vitesse à laquelle se déroule l’histoire aidant grandement à passer par-dessus sans accroc majeure. Le rythme tient bon jusqu’à la toute fin où le lecteur ne peut qu’être étonné par la tournure des événements !

Les romans des Gardiens du Temps sont des romans jeunesses. Mais si le premier tome démontrait plusieurs caractéristiques de ce genre, ce deuxième est une coche au dessus et offre un côté différent qui permet d’accrocher le lecteur le plus assidu. Quelques pointes d’humours parsèment le roman à notre grand plaisir et permettent d’apprécier un peu plus les personnages.

Franchement, je peux dire que le manque de peaufinement rencontré dans le premier tome est vite oublié dans ce tome-ci et les bases pour une finale qui s’annonce très intéressante sont solidement posées dans ce roman. Tout au long de cette lecture, je m’imaginais lire à haute voix pour mes fils en sachant très bien qu’ils auraient aimé. En fait, j’ai même hâte que mes enfants soient en âge de lire ces romans par eux-mêmes, nos discussions sur l’imaginaire serait alors extraordinaires !

Merci à Danny Rotondo de m’avoir permis de lire ses romans !

11/08/2018

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *