Auteur : Mehdi Marion

Pages : 326

ISBN : 978-2-89803-198-4

Tome 1 : L’île aux Serpents

Un jeune garçon se réveille amnésique sur un repaire de pirates situé au beau milieu de la mer Noire, dans une autre réalité. Destinés à être la future relève de la piraterie, les enfants y sont retenus pour être formés. Les nouveaux amis, les leçons, les humiliations ainsi que d’étranges phénomènes et aptitudes vont conduire le garçon à devenir une légende.

Découvrez Insula Serpilor, l’Ile des Serpents, avec ses mystères, ses pirates et son terrible Capitaine.

Oserez-vous tenter l’immersion dans le premier tome des péripéties flibustes du jeune Ardian Vulpea ? Au programme : fantasy, débrouillardise, courage, premiers émois, arts martiaux, punitions et vengeance !

Note

Alors ma bande de pangolins, vous êtes prêt pour vivre des aventures de pirates ? Vous rêvez de voguer sur les mers et conquérir plusieurs trésors ? Vous pensez être à la hauteur ? Peut-être… si vous y êtes préparé. Mais c’est une histoire de pirates bien singulière que nous propose cet auteur avec ce premier tome des aventures de Ardian Vulpea. Imaginez-vous, du jour au lendemain et sans aucuns souvenirs, vous retrouver sur une petite île perdue et pleine de pirates. Vous vous réveillez et ont vous annonce que vous allez apprendre la piraterie… sans y être préparé !

Mehdi Marion tire son épingle du jeu en nous racontant une histoire de pirates qui ne se passe pas du tout sur un bateau, mais plutôt sur une île bien mystérieuse… au large de la mer Noire. Sur cette île se retrouve des enfants d’âges variés, apparus du jour au lendemain eux aussi et tous sans souvenirs. Ils sont là pour apprendre la piraterie et les meilleurs d’entre eux se verront peut-être un jour engagé sur un vrai bateau pour pouvoir ainsi vivre ses propres aventures. Mais ne se rend pas aussi loin qui veut… parce que la tricherie est encouragé ! Après tout, ce sont des pirates !

Cette île aux Serpents regorge de malice, de courage et de punitions. Notre personnage principal devra s’y faire puisque, de toute façon, il ne peut pas quitter l’île. Il se fera des amis, mais surtout des ennemis qui lui rendra la vie difficile à plusieurs niveaux. Un pirate reste un pirate… et s’il faut, pour avancer, user d’un peu de barbarie, alors pourquoi pas ?

L’écriture de l’auteur est juste et bien imagée, en plus d’être bourrée d’un humour efficace qui rend la lecture franchement plaisante à lire. L’histoire est rondement bien menée et accroche très bien son lectorat. C’est de la littérature jeunesse qui se laisse lire facilement et qui séduit aisément le lecteur plus avertit. Le récit possède plusieurs atouts pour rendre cette lecture agréable et intéressante. L’auteur ne se gène pas pour nous surprendre, augmentant ainsi notre vitesse de lecture. Les chapitres sont courts et clairs, et les péripéties nombreuses. Tout ça avec une plume d’une fluidité exemplaire qui rend la lecture entrainante !

C’est pas compliqué, cette histoire m’a littéralement redonné mon coeur d’enfant durant les quelques heures que m’a demandé ce roman. Cet enfant qui jouait aux pirates avec ses amis sur le bord de la piscine. Ce monde est enchanteur et fascinant à plusieurs niveaux. L’histoire est riche et le rythme est bon. Quant aux personnages, ils sont drôles et attachants. On aimerait en apprendre plus sur eux et sur leur mode de vie peu commun. Je me réjoui de savoir que ce roman n’est que le premier tome, parce que la suite s’annonce bien intéressante !

Merci à Mehdi Marion pour l’envoi de ce roman ! J’y ai découvert une histoire fichtrement bien menée et une île bien intrigante. Oh ça oui, bande de pangolins, ça oui !

06/09/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *