Auteur : Patrice Cazeault

Pages : 637

ISBN : 978-2-89786-970-0

Seki :
Seki vit sur Averia, une colonie humaine qui a été conquise il y a 20 ans lors de la guerre avec les Tharisiens. Malgré cela, elle s’accommode bien de l’occupation. N’a t-elle pas la chance d’étudier à l’université ? Sa soeur, Myr, ne partage pas son point de vue. Pour elle, la présence des Tharisiens sur Averia est une abomination. Le seul moyen de mettre fin aux injustices que subit le peuple humain est de se rebeller contre l’envahisseur.
Mais voilà que Seki, intimement convaincue que la reprise des hostilités serait une erreur, se voit entraînée malgré elle dans un groupe de résistants. Les choses tournent mal. Une bombe explose. La spirale de violence s’accélère. Seki, qui doit assumer un rôle qu’elle n’a pas désiré, arrivera-t-elle à se sortir indemne de l’insurrection qui gronde dans la colonie d’Averia ?

Annika :
Annika Aralia est une Tharisienne.
Et elle les déteste tous. Les Humains, les Amiraux, le Conseil, les crétins de monarchistes… Elle vit avec son oncle tyrannique, un dignitaire du régime qui se prend pour un monarque tout-puissant, et son cousin qui, pour survivre, n’a rien trouvé de mieux que de s’enfoncer dans la drogue. Incapable de trouver sa voie dans les rouages de la société tharisienne, Annika emprunte un chemin dangereux.
Elle entraîne ses compagnons dans une entreprise folle. Un projet risqué. Dans les ghettos de l’arrogante capitale tharisienne, sa trajectoire croise celle de Valerio, un Tharisien qui prétend pouvoir l’aider à canaliser son énergie. Quelqu’un qui la force à porter un regard en elle. A affronter la haine qu’elle projette sur tous ceux qu’elle côtoie… Une introspection qui pourrait bien avoir des répercussions désastreuses.

Note

J’ai connu Patrice Cazeault par son excellent Western Fantasy. J’y avais alors découvert une plume merveilleuse et des personnages des plus mémorables. Aussi, cette nouvelle édition de ses romans sur Averia m’a tout de suite fait de l’œil. Aussitôt reçu, aussitôt commencé ! Je me souviens alors que l’auteur m’avait dit de garder en tête que cette histoire était son premier roman qu’il a écrit dans sa jeune vingtaine…

… Propos bien inutile à mentionner puisque, dès les premières pages, je me rends vite compte que ça n’a pas lieu d’être. Le texte est d’une fluidité exemplaire et le récit est d’une profondeur bienvenue. L’auteur prend bien son temps pour planter son décor ; tout nous est expliqué petit à petit pour nous montrer toute la complexité de l’histoire de cette colonie humaine sur Averia. Et tout est vachement intéressant !

Ce premier intégral regroupe les deux premiers romans de la série originale, soit Seki et Annika. D’un côté, nous rejoignons Seki et sa jeune sœur Myr dans leurs efforts à mener à bien la révolution et libérer la race humaine des envahisseurs Tharisiens sur la planète Averia. La cohabitation entre les deux espèces doit cesser et le prix à payer pour y arriver sera fort élevé ! Mais rien ne peut arrêter la volonté d’un peuple à se libérer de ses chaines.

Le deuxième roman raconte l’histoire d’Annika, jeune Tharisienne en pleine révolte contre son peuple… Son caractère est foudroyant et colérique. Pour elle, rien ne peut se mettre en travers son chemin pour l’empêcher de mener à bien sa mission. Et elle fera tout ce qu’il faut, coûte que coûte, pour faire changer la classe politique.

Et dans tout ça, le plus fascinant est qu’il y a toute une histoire, avec son passé et son peuple qui présente ses forces et ses faiblesses. Les humains, on les connait. Mais il est très intéressant d’en apprendre plus sur le peuple Tharisien. Et la deuxième partie (Annika) ne peut laisser indifférent le lecteur dans ce sens. Les Tharisiens sont-ils vraiment pire que nous, les humains ?

Le texte de Patrice Cazeault est un régal pour le lecteur. Les pages tournent rapidement, le lectorat est happé avec facilité par l’histoire et, bien vite, il lui devient impossible de lâcher ce roman. La lecture est plus qu’agréable et l’univers et les personnages sont d’une profondeur incroyable. Avec ce roman, vous partez vers les profondeurs de l’espace, aux confins de l’univers, en direction de cette petite planète Averia où un conflit meurtrier fait rage entre deux peuples. Deux peuples différents et pourtant bien semblables !

Encore une fois, j’en viens à la conclusion que Patrice Cazeault est un auteur que je dois absolument garder à l’œil ! Ses idées sont brillantes et son style littéraire me rejoint tellement facilement. Ses personnages sont forts et tellement attachants, même si certains sont détestés un moment. Cazeault est un auteur sûr, ça oui ! Averia, premier roman ? Alors même ses premiers romans valent franchement le détour !

06/11/2020

« Tout cela avait créé cette société pourrie, malade, sordide, divisant le peuple tharisien, morcelant les allégeances, radicalisant les extrémistes. Des Amiraux assoiffés de conquêtes forcèrent le Conseil à déclarer la guerre aux Humains. Cette lutte intestine avait fait de mes parents des fanatiques et, conséquement, de moi une emmerdeuse. »

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *