Auteur : Patrick Isabelle

Pages : 326

ISBN : 978-2-89657-665-4

Tome 1 : Le Sacrilège

Le retour de Marianne Roberts au prestigieux collège Anna Caritas semble avoir enclenché une série d’événements bizarres dans la petite ville de Saint-Hector. William Walker n’a jamais cru à ce genre de phénomènes. Pourtant, lorsque lui et ses amis décident d’interroger l’au-delà, ils réveillent quelque chose d’étrange dans la maison de Sabrina Viau, et bientôt, cette force surnaturelle semble s’attaque à eux sans répit. Forcé d’admettre son impuissance face à l’ennemi invisible, William, accompagné de ses fidèles complices Anthony et Gabrielle, n’aura pas d’autre choix que de se tourner vers celle qu’il essayait d’éviter à tout prix : Marianne.

Note

Il y a plusieurs années que j’entends parler de Patrick Isabelle via les réseaux sociaux et il me tardait de me faire ma propre idée sur cet auteur. Je suis heureux que ce soit maintenant chose faite, mais je regrette de ne pas m’être procuré l’un de ses romans plus tôt. J’y ai découvert une plume fluide et très efficace et une histoire des plus palpitante !

Une soirée entre adolescents tourne mal suite à une séance de Ouija et une menace s’est réveillée et s’attaque aux habitants de la ville. Le thème est plutôt classique, le scénario n’est pas des plus original. Et pourtant, l’auteur nous accroche dès le début avec ses idées, avec la façon dont il nous les transmets. 

Classé comme étant un roman qui convient aux jeunes lecteurs, je dois avouer que ce récit peut aisément trouver sa niche chez un public plus avisé. Je n’y ai pas vu là de quoi rebuter les lecteurs plus assidus, bien au contraire ! C’est de la littérature jeunesse qui aborde des thèmes relativement passifs, mais qui a le mérite d’offrir énormément au lecteur. Les scènes sont décrites de façon à ce qu’il y ait des images claires et précises dans notre tête, rendant si facile alors de bien ressentir la pesanteur et l’angoisse qui plane tout autour de nos personnages. En fait, un sentiment de malaise recouvre la petite ville, comme si une ombre planait au dessus des maisons. Pas de doute, le texte est efficace et donne l’effet recherché pour ressentir quelques frissons.

La fluidité du texte est à noter. L’auteur nous transmet son histoire sans accrocs et les pages tournent à un rythme effrayant. Au fil des chapitres, nos questions trouvent des réponses, mais en soulèvent tout autant. Le lecteur reste dans l’incertitude tout au long du roman, rendant le suspense encore plus oppressant. Le rythme est bon et les courtes descriptions contribuent à rendre le récit addictif sans jamais ennuyer son lectorat. Les personnages sont intéressants et bien travaillés et j’ai bien aimé le fait que ce soit l’un deux qui nous raconte son histoire.

Au final, c’est un roman intéressant que nous livre cet auteur. Les personnages sont attachants et le mystère qui entoure toute cette histoire rend le lecteur avide d’en apprendre toujours plus. Quand l’efficacité du texte se rejoint dans l’efficacité des idées, il y a alors tout pour rendre l’histoire des plus intéressante. Et ici, Patrick Isabelle à réussit son pari !

05/12/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *