Auteur : Patrick Senécal

Pages : 178

ISBN : 978-2-89649-413-2

Vous en avez assez d’être un parfait inconnu? Vous voulez vous faire remarquer? Vous rêvez de devenir une star de la grande toile mais ne savez pas comment vous y prendre? Johnny Net est là pour vous! Il vous pondra un concept unique infaillible qui fera instantanément de vous une vedette sur Youtube! Jusqu’à maintenant, Johnny Net n’a eu que des clients satisfaits. Mais voilà qu’un individu étrange lui lance un défi tout à fait inusité. Curieux, Johnny accepte sans se douter à quel point sa vie en sera bouleversée…
Note

L‘Orphéon est un édifice à bureaux dont les cinq étages sont respectivement peuplés par les personnages de cinq auteurs Québécois différents. Le lecteur est invité à visiter l’immeuble un roman à la fois, à son gré, dans l’ordre ou dans le désordre. Les personnages de chaque roman s’entrecroisent de temps à autre, laissant ainsi au lecteur le sentiment que l’immeuble cache plusieurs surprises.

Le point fort de ce concept est sans nul doute que ça me permettra de connaitre des auteurs que je n’aurais probablement pas connus autrement. Et connaitre d’autres auteurs – auteures puisque je connais déjà Stéphane Dompierre – via un contexte déjà connu par le lecteur peut être une façon intéressante de visiter d’autres styles. Et dans la littérature, il est toujours bon de s’ouvrir à d’autres styles puisque parfois ça laisse de belles surprises !

Ce roman-ci, sans être d’une qualité remarquable, propose un conte allégorique intéressant – un peu cynique et noir. La narration est à la hauteur du talent de Patrick Senécal sans toutefois être semblable à ce que l’on connait de lui. En effet, l’auteur sort de son petit confort en nous proposant ce récit. Et c’est bien. Ça prouve que son talent n’est pas limité. Ses personnages sont une fois de plus attachants, que ce soit pour le personnage principal ou même ceux qui sont très secondaires.

Naturellement, je me laisserai tenter par les autres romans de la série !

Dans la même série:

Stéphane Dompierre, Corax

Roxanne Bouchard, Crématorium Circus

Geneviève Jannelle, Odorama

Véronique Marcotte, Coïts

09/09/2013

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *