Auteur : Stephen King

Pages : 571

ISBN : 978-2-226-43589-7

PARFOIS, LE MAL PREND LE VISAGE DU BIEN.

Le corps martyrisé d’un garçon de onze ans est retrouvé dans le parc de Flint City. Témoins et empreintes digitales désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l’un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l’équipe locale de baseball, professeur d’anglais, marié et père de deux fillettes. Et les résultats des analyses ADN ne laissent aucune place au doute.

Pourtant, malgré l’évidence, Terry Maitland affirme qu’il est innocent.

Et si c’était vrai ?

Note

L‘outsider est un roman policier de Stephen King. Et pourtant, il est bien plus encore ! C’est l’histoire d’un meurtre macabre et horrible ; un jeune garçon est retrouvé en forêt, violé et mutilé. Tous les indices mènent à un seul coupable et le dossier semble bien vite réglé. Cependant, tout ne se passera pas comme prévu et les inspecteurs se rendront bien vite compte que quelque chose à foiré. Pourtant, les preuves sont là, c’est forcément lui le coupable… mais son alibi est béton. Que s’est-il réellement passé dans cette forêt ? Qui a réellement fait ça ?

L’histoire commence sur les chapeaux de roues avec l’arrestation d’un homme accusé à tord de ce crime horrible. L’intrigue s’installe rapidement et le lecteur est immédiatement happé par le récit, du moins en débutant le roman. Puis, s’installent quelques lourdeurs qui rendent le texte chargé inutilement. En fait, si l’intrigue première capte rapidement l’attention en début de roman, la véritable intrigue, elle, tarde à se développer. Alors que dans la première partie du roman l’histoire semble possible, le surnaturel vient flirter avec le récit par la suite, donnant au texte un sentiment d’angoisse un peu plus présent et rendant l’histoire encore plus intéressante. Je suis toutefois forcé de mentionner que la finale, bien que superbe, manque cruellement d’explication. Le lecteur doit s’essouffler pour s’y rendre et une fois qu’il a son attention capté, la fin arrive avec un peu trop s’empressement. Il manque de réponses pour bien cerner qui est L’Outsider. Et malheureusement, le manque de détails en fait une pâle copie de ce que le King nous a habitué. C’est bien dommage.

Malgré tout, les pages tournent rapidement et les personnages sont très intéressants. Ils sont nuancés et possèdent une bonne profondeur pour permettre au lecteur de bien s’identifier à eux. Ce ne sont pas tous des héros, loin de là, et ils se remettent tous en question à un moment ou un autre de l’histoire ce qui fait d’eux des personnages attachants et sympathiques. La première partie du roman permet de bien les installer et une fois la véritable intrigue en route, ils deviennent incroyablement crédibles !

Ce n’est peut-être pas le meilleur de Stephen King. Néanmoins, c’est un roman policier où le fantastique s’immisce tranquillement dans le récit, donnant à l’histoire un côté sérieux qui saura plaire aux fans de l’auteur tout comme aux lecteurs qui veulent le découvrir. L’équilibre entre les deux style est parfait ! L’histoire est horrible en début de roman, et elle devient tranquillement terrifiante au fil des chapitres. Pas le meilleur du côté du King… et pourtant il est loin d’être mauvais !

17/02/2020

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *