Auteur : Cécile Khalifa

Pages : 261

ISBN : 978-2-37224-164-9

Catherine Arsenki, princesse byzantine, vit recluse dans le Palais de Constantinople. Elle souffre d’un mal qui l’empêche de voir le monde et qui altère sa vision. Ce voile blanc est la dimension de l’au-delà. À vingt-deux ans, elle est éloignée de l’Empire par son père, en raison d’un danger dont il ne peut la protéger. Mariée au Prince Païen de Kiev, le barbare Igor de Kiev, la princesse est confrontée à un être de nature vampirique, Laurentius Lyrkas, qui la métamorphosera contre son gré.

Note

Le Baptême de Sang, c’est une histoire de vampires, ce genre de vampires qui ne brillent pas au soleil mais qui ne sont pas moins capables d’amour. Des vampires issus de l’époque médiéval que nous suivons à travers les siècles jusqu’à nos jours. Et c’est aussi une histoire d’amour, ce genre d’amour fort et intarissable entre deux personnes qui ne l’auront pas facile au courant des siècles.

Durant le récit, nous suivons principalement la jeune Catherine qui souffre d’un mal étrange. Elle voit des morts qui se manifestent à elle au travers un voile blanc, ce qui l’empêche de vivre pleinement sa vie. Son père, le Roi, la mariera de force à un barbare, le Prince Igor de Kiev. S’en suivra alors une longue histoire de souffrance, de peur et de guerre, mais aussi une histoire d’amour inattendue qui saura accrocher le coeur du lecteur.

Le texte que couche sur le papier l’auteure Cécile Khalifa n’est pas des plus peaufinée et plusieurs lacunes s’insèrent au fil des chapitres. Fautes d’orthographes, doublons ou mot manquant et quelques coquilles se glissent tout au long du roman. Un manque de correction peut-être ? Quoi qu’il en soit, je suis forcé de dire que cela semble arriver souvent chez cette maison d’édition. Néanmoins, il faut le dire, le texte est peut-être quelques fois appesanti par ce genre de lacune, mais il n’en reste pas moins que le récit est somme toute plutôt agréable à lire. L’histoire s’étire sur plusieurs siècles et l’auteure réussi un bon petit tour en y insérant les grandes lignes de l’histoire de l’humanité. Que ce soit aux côtés de Napoléon, que ce soit durant la guerre mondiale, notre histoire nous est dépeint à travers les yeux des vampires et c’est plutôt réussi !

Je n’ai pas lu beaucoup de romans traitant des vampires. Mais ici je peux dire que nous sommes bien loin du beau Edward étincelant et de la petite Bella qui en est amoureuse. Le Baptême de Sang nous propose plutôt un récit bien plus vaste et qui s’échelonne sur de nombreuses années. Entre trahison et amour, entre politique et guerres, Cécile nous transporte dans notre passé – ou du moins dans celui de la communauté vampirique – et use d’idées accrocheuses et parfois surprenantes.

Merci aux Éditions des Tourments pour l’envoi de ce roman !

24/11/2019

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *