Auteur : David Bédard

Pages : 395

ISBN : 978-2-89765-732-1

Tome 3 : Les représailles

On part à l’aventure, sans réfléchir. On rêve d’action et de dangers. On se croit invincible. On tire la queue du diable, et pourtant, on s’étonne lorsque ce dernier nous fauche…
– Henri G.

Note

Après avoir beaucoup apprécié les deux premiers tomes, j’attendais avec impatience la venue de ce troisième. Et quelle ne fut pas ma surprise de voir « retontir » le livre directement chez moi, livré par l’auteur lui-même, dès sa sortie ! Je l’ai alors immédiatement commencé, joyeux de retrouver ce monde magnifique !

Retrouver Minerun, c’est retrouver des personnages spéciaux, des personnages pour lesquels j’avais eu un gros coup de cœur lors de la lecture des deux premiers romans. Et même si ça faisait un petit bout que je les avais lus, il ne m’a pas fallu bien longtemps pour embarquer avec aisance dans ce groupe de joyeux lurons ! Les retrouver m’a donné le sentiment de revoir des bons amis. Et j’étais heureux d’enfin me retrouver auprès d’eux pour vivre d’autres aventures !

Notre groupe d’amis va devoir passer par bien des détours pour arriver à leur but. Parmi ces détours, ils feront des rencontres, certaines de mauvais augures alors que d’autres seront plutôt… surprenantes. Et à chaque fois, le sentiment de faire partie du groupe de personnages nous impressionne. Leurs dialogues – voire même les non-dits entre eux – offrent parfois des moments cocasses qui font du bien. L’humour est d’ailleurs très présent dans le récit, au grand plaisir du lecteur c’est certain. Ça calme et ça permet de bien lier le tout.

L’action ne manque pas. Les batailles non plus. Tout s’enchaine parfaitement dans la même veine qu’avaient amené les deux premiers romans. La magie, la force brute, les créatures qui peuplent ce monde. Il y a tout ce qu’il faut pour rendre cette histoire de fantasy intéressante. Pour moi, le style de David Bédard n’est plus à prouver. Il écrit de façon telle qu’il est très facile de voir les images dans notre tête. Un peu à la façon d’un film, les scènes les plus banales peuvent vite se transformer, via une tournure inattendue, en scène à couper le souffle où l’action frappe soudainement. C’est efficace !

J’aime la plume de cet auteur. La fluidité est parfaite et les idées sont plus qu’intéressantes ! Retrouver Minerun, c’est retrouver de bons amis. Ça oui !

Un merci tout spécial à David Bédard pour ce roman !

09/12/2021

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.