Auteur : John Grisham

Pages : 215

ISBN : 2-221-09610-X

Cette année, la première où leur fille a quitté la maison familiale, les Krank font leurs comptes et décident de faire l’impasse sur Noël. Finis le sapin, les cartes de vœux et Frosty, le bonhomme de neige illuminé, à eux les plages de sable fin, les palmiers et le ciel éternellement bleu! Une croisière financée par les économies réalisées, est exactement ce qu’il leur faut. Mais c’est sans compte sur leurs voisins qui, de l’envie et des encouragement, passent bien vite à une hostilité à peine voilée devant ce rejet des traditions de la petite communauté soudée. Assiégées par des chorales militantes et des supporters de Frosty, les Krank tiennent bon…jusqu’au jour où…

Note

Quoi de mieux, en ces temps de fêtes, que de lire un livre où le sujet principal est la fête de Noël? John Grisham délaisse ici son style littéraire principal pour partager une histoire don l’humour y tient une bonne place. Mais outre l’humour, le récit cache aussi un côté intelligent. Une leçon d’humilité, un regard sur la société conservatrice du nord de l’Amérique, sur les relations entre voisins… envie et jalousie…

Lorsque les Krank décident de ne pas fêter Noël, cela bouscule tous les habitants de sa rue et tout le monde décide de s’en mêler à sa façon. Les personnages s’entremêlent bien les uns aux autres alors que chaque voisin a son propre caractère bien défini. L’expression du « voisin-gonflable » prend tout son sens ici et si certains sont franchement insistants, le côté humour calme bien les choses.

Le style littéraire n’est pas des plus peaufiné, la lecture est très simple, les phrases sans mots difficiles. Néanmoins, l’histoire étant légère, une complexité au niveau du récit n’aurait pas été de mise ici. L’auteur laisse aller sa plume de façon simpliste, ce qui rend la lecture de ce petit roman accessible à tous. Ce n’est certes pas de la grande littérature, mais j’y ai tout de même passé un agréable moment de lecture.

26/12/2014

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *