Auteur : Alexandre Dumas

Pages : 905

ISBN : 978-2-266-21955-6

Le vrai d’Artagnan incarnait déjà le courage et le panache. Arrangée par le génial Dumas, sa rencontre avec le colossal Porthos, le précieux Aramis, Athos le grand seigneur, le propulse dans la légende et la jeunesse éternelle. « Tous pour un, un pour tous ! »Avec eux, il défie Richelieu et son espionne, la perfide Milady de Winter, il sauve l’honneur de la reine compromise dans une intrigue amoureuse avec le duc de Buckingham, il s’éprend de Constance, fille d’aubergiste et lingère royale.

Ensemble, ils se couvrent de gloire au siège de La Rochelle, se jettent sur les routes d’Angleterre, et entrent dans la légende.

Note

Il y a longtemps que je voulais connaître la véritable histoire des Trois Mousquetaires, pour me faire ma propre idée sur ce récit mille fois porté au grand écran. Aussi, je suis bien heureux que ce soit maintenant chose faite ! Quelle histoire que celle de ces Mousquetaires ! L’une des plus connue de l’auteur et ce n’est pas pour rien. On y retrouve de tout pour satisfaire un lecteur avide d’en apprendre davantage ; duels à l’épée, sens de l’honneur, meurtres, trahison et, ma foie, plusieurs bouteilles de vins !

Tout d’abord, ce livre compte un peu plus de 900 pages, ce qui pourrait en rebuter plus d’un. Il existe des versions abrégées qui seront sûrement très attirantes pour un lecteur novice, mais puisque l’auteur à fait l’effort d’écrire son histoire avec autant de mots, je me devais de lire cette version intégrale pour me faire ma propre opinion. Ne serait-ce que par respect pour l’auteur. Et je n’ai pas été déçu !

L’histoire, comme on est en droit de s’y attendre avec un roman de cette ampleur, comporte quelques longueurs. Toutefois, ces longueurs ne sont pas perçues par le lecteur comme étant très lourdes. Le rythme est bon et maintient le lecteur dans un état à la fois de stupéfaction et d’intérêt croissant envers le dénouement possible. Les duels sont bien décrits sans toutefois tomber dans un descriptif trop encombrant, ce qui aurait alourdi le texte qui est déjà très long et les discussions entre les personnages sont toujours très intéressantes et ne laissent jamais place à l’ennui. Quant aux personnages eux-même, ils sont bien sûr tous très attachants et remarquables à la fois.

Le style d’écriture, puisque bien sûr on ne peut pas passer outre, est ici très spécial. Il faut comprendre que c’est un style très ancien – l’histoire date de 1844 quand même ! – mais ce point ne m’a pas du tout agacé. Au contraire, j’ai trouvé que ce style, jumelé aux dialogues et aux comportements des personnages, cadrait très bien dans le moule.

C’est une œuvre très intéressante dans son ensemble, une histoire complète qui ne demande qu’à être découverte. Rien à voir avec les innombrables versions cinématographiques Hollywoodiennes. C’est mon premier Dumas, mais il est certain que je me laisserai tenter par un autre un de ces jours !

27/02/2012

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *